Sa doublure cachait bien un ticket millionnaire

CanadaUn canadien triait ses habits en vue d'en faire don quand il a découvert, vendredi, un billet de loterie qui changera radicalement le cours de sa vie.

L'heureux gagnant envisage de doper son plan retraite et se payer quelques matches de hockey sur glace avec son neveu.

L'heureux gagnant envisage de doper son plan retraite et se payer quelques matches de hockey sur glace avec son neveu. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Montréalais qui faisait du tri dans ses vêtements en vue d'un don a eu la surprise de retrouver dans la doublure d'une veste un billet de loterie acheté dix mois plus tôt. Vendredi, il a empoché ses gains: 1,75 million de dollars (1,73 million de francs).

«Lorsqu'il a fait valider son billet, il croyait avoir lu 1.750 dollars sur l'afficheur», a raconté la société Loto-Québec dans un communiqué. «Quand il a réalisé la valeur de son gain, il dit que son coeur s'est presque arrêté!»

Gregorio De Santis a bien fait d'écouter sa soeur, qui lui avait suggéré de faire un grand ménage dans sa garde-robe pour faire un don de vêtements. Il a retrouvé dans la doublure d'une veste un billet acheté en décembre 2017. «Je n'aurais jamais regardé dans cette garde-robe sans elle», a-t-il commenté, selon Loto-Québec.

M. De Santis, qui joue à la loterie depuis les années 1970, avait déjà remporté 4.000 dollars (2.600 euros) au début des années 2000.

Avec ses gains, M. De Santis envisage notamment de muscler son plan retraite et de se payer quelques matches de hockey sur glace avec son neveu. (afp/nxp)

Créé: 06.10.2018, 21h02

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.