Passer au contenu principal

Un drone a failli heurter un Airbus A380

Un drone est passé à 60 mètres d'un A380 qui tentait d'atterrir à Los Angeles. Un type d'incident de plus en plus fréquent.

La police de Los Angeles recherche le drone signalé par un pilote de la compagnie Lufthansa. (Image prétexte)
La police de Los Angeles recherche le drone signalé par un pilote de la compagnie Lufthansa. (Image prétexte)
Keystone

Un drone a failli heurter de plein fouet un Airbus A380 de la Lufthansa alors qu'il était en pleine manœuvre d'atterrissage à l'aéroport de Los Angeles vendredi, a indiqué l'autorité américaine de l'aviation civile. L'avion se trouvait à 1500 mètres d'altitude.

«Le pilote d'un avion A380 de Lufthansa nous a informé qu'un drone était passé à environ 60 mètres au-dessus de l'appareil, quand il se dirigeait vers des pistes d'atterrissage», a expliqué dans un communiqué le porte-parole de l'agence fédérale de l'aviation civile (FAA) chargé de la zone pacifique, Ian Gregor.

Le pilote de l'A380 n'a entrepris aucune manœuvre d'évitement et l'avion a pu se poser sans encombre quelques minutes plus tard. La FAA a immédiatement alerté la police de Los Angeles, a dit un porte-parole de cette dernière.

De plus en plus fréquents

Les incidents entre des drones, qui sont des aéronefs sans pilote, et des avions sont devenus de plus en plus fréquents aux Etats-Unis. La FAA en a recensé 238 en 2014 contre 650 entre janvier et août 2015. La Californie est l'Etat qui en a recensé le plus, selon un rapport publié en 2015 par la sénatrice démocrate Dianne Feinstein.

Les règles fédérales de l'aviation aux Etats-Unis interdisent aux drones et aux avions de modélisme de voler à une altitude supérieure à 400 pieds (122 mètres) et à moins de cinq miles (huit kilomètres) d'un aéroport si la personne qui les manipule n'a pas contacté au préalable les contrôleurs aériens ou les autorités aéroportuaires.

Cet incident rappelle celui survenu le 19 février en France lorsqu'un Airbus A320 d'Air France assurant la liaison entre Barcelone et Paris Charles de Gaulle a évité de justesse une collision avec un drone qui volait à haute altitude durant sa phase d'approche de l'aéroport parisien.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.