Un enfant otage depuis quatre jours d'un homme armé

États-UnisUn homme armé détenait un enfant de cinq ans en captivité dans un abri souterrain depuis 4 jours vendredi après l'avoir enlevé mardi dans son bus scolaire où il avait auparavant abattu le chauffeur, dans l'Etat de l'Alabama.

Les forces spéciales américaines s'approchent de l'endroit où est séquestré l'enfant.

Les forces spéciales américaines s'approchent de l'endroit où est séquestré l'enfant. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le mystère autour du motif de l'enlèvement n'était toujours pas levé, selon Kevin Cook, porte-parole de la gendarmerie de l'Alabama.

Le preneur d'otage, en revanche, a été identifié dans les médias comme étant Jimmy Lee Dykes, un Américain de 65 ans, routier à la retraite.

L'homme est monté dans un bus scolaire mardi après-midi, près de la ville de Dothan. Il a demandé que plusieurs enfants le suivent, mais le chauffeur, un homme de 66 ans, s'y étant opposé, il l'a abattu et pris un des enfants en otage, pour ensuite se réfugier dans un abri souterrain.

Contact régulier

Les autorités sont en contact régulier avec le preneur d'otage, a confirmé Kevin Cook, sans préciser par quel moyen. Selon des médias locaux, la police communique avec lui à travers un tuyau de ventilation.

Kevin Cook a indiqué que l'enfant était apparemment en bonne condition physique et que sa "sécurité" était leur "plus grand souci".

Ce fait divers constitue une nouvelle tragédie dans la série des drames liés aux armes à feu aux Etats-Unis, sujet sur lequel le président Barack Obama a promis de légiférer lors de son second mandat. (afp/nxp)

Créé: 01.02.2013, 21h45

Articles en relation

Prise d'otage sanglante dans un bus scolaire

Etats-Unis Un homme armé est monté à bord d'un autobus scolaire dans l'Etat américain de l'Alabama. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.