Enquête sur 46 décès au même étage d'un hôpital

JaponDes autopsies ont montré que deux décès étaient dus à une substance chimique présente dans des antiseptiques.

La police a étendu son enquête aux décès datant du début juillet même si certaines de ces personnes étaient déjà très malades.

La police a étendu son enquête aux décès datant du début juillet même si certaines de ces personnes étaient déjà très malades. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police japonaise enquête sur la mort suspecte de 46 patients du même étage d'un hôpital où deux hommes âgés ont récemment été mortellement empoisonnés, ont rapporté lundi les médias.

Les autopsies avaient révélé que ces deux décès survenus dans un hôpital de Yokohama, au sud de Tokyo, étaient dus à une substance chimique présente dans des antiseptiques.

Selon les médias, la police soupçonne que des doses fatales du produit chimique ont été injectées par perfusion intraveineuse aux deux hommes de 88 ans, Sozo Nishikawa et Nobuo Yamaki, morts ce mois-ci. La police n'a toutefois pas confirmé ces informations.

Déjà incinérés

L'enquête s'étend à présent à 46 autres décès depuis début juillet même si certaines de ces personnes étaient déjà très malades. «Nous voyons beaucoup de gens mourir ici en raison de la nature de notre établissement mais il nous semble que leur nombre augmente un peu», a déclaré un responsable de l'hôpital à l'agence Kyodo.

Nombre des corps ont déjà été incinérés, rendant la recherche de la cause du décès difficile, indiquent les médias. Le personnel de l'hôpital a constaté des marques de perforation sur dix poches de perfusion intraveineuse près du local des infirmières, selon la presse.

Ni la police, ni l'hôpital n'ont pu confirmer ces informations.

Cette enquête intervient deux mois après le meurtre de 19 personnes dans un centre pour handicapés mentaux, la pire tuerie au Japon depuis des décennies. En 2000, un infirmier avait été inculpé du meurtre d'un patient et de tentative de meurtre sur quatre autres par empoisonnement dans une clinique de Sendai dans le nord du Japon.

(afp/nxp)

Créé: 03.10.2016, 12h54

Articles en relation

A 73 ans, il traverse à la nage un périlleux détroit

Japon Le Tsugaru est très prisé des nageurs en mal de records. Toshio Tominaga en est venu à bout en près de 10 heures. Plus...

Attaqué par un ours, il s'en sort grâce au karaté

Japon Mordu à la jambe par un ours noir, un Japonais a pris la situation en main et contré efficacement l'attaque grâce à sa maîtrise du karaté. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.