Passer au contenu principal

Une femme meurt, 67 chiens sont suspects

Le procureur qui mène l’enquête sur la mystérieuse mort en forêt d’Elisa, a fait des révélations ce lundi: plusieurs chiens sont impliqués dans l’attaque.

Elisa Pilarski serait morte à la suite des morsures conjuguées de plusieurs chiens.
Elisa Pilarski serait morte à la suite des morsures conjuguées de plusieurs chiens.
FACEBOOK

Les rebondissements se multiplient dans l’affaire Elisa Pilarski, du nom de cette jeune femme, enceinte de six mois, qui a été tuée par un ou des chiens dans une forêt française, à Retz (Aisne).

Le corps de la victime avait été retrouvé, couvert de morsures, à la mi-novembre 2019. Non loin d’Elisa, patrouillait Curtis, un molosse interlope qui l’accompagnait et qui est vite devenu suspect aux yeux des enquêteurs. Mais, au moment où les indices semblaient accabler le seul Curtis, voilà que le procureur de Soissons, en charge de l’enquête, est venu créditer un autre scénario. Dans un communiqué publié ce lundi, il laisse entendre que la jeune femme serait morte à la suite des morsures conjuguées de plusieurs chiens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.