La garde à vue de Murielle Bolle annulée

Affaire GrégoryLa Cour d'appel de Paris a annulé jeudi la garde à vue de Murielle Bolle en 1984 dans l'enquête sur la mort du petit Grégory Villemin dans les Vosges.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouveau rebondissement dans l'affaire Grégory où la garde à vue de Murielle Bolle, alors âgée de 15 ans à l'époque des faits, est annulée.

La chambre de l'instruction de la Cour d'appel n'a en revanche pas annulé les déclarations que l'adolescente, alors âgée de 15 ans, avait faites aux gendarmes avant le début officiel de cette garde à vue, ni son interrogatoire devant le juge Jean-Michel Lambert quelques jours plus tard.

Placée en garde à vue quelques jours après la mort de Grégory Villemin, retrouvé mort dans la Vologne le 16 octobre 1984 à l'âge de 4 ans, Murielle Bolle avait accusé son beau-frère, Bernard Laroche, d'avoir kidnappé le garçonnet en sa présence.

L'adolescente avait ensuite répété ses propos devant le juge d'instruction, avant de se rétracter en dénonçant la pression des gendarmes. Elle n'a cessé depuis de clamer l'innocence de Bernard Laroche, abattu par le père du «petit Grégory», Jean-Marie Villemin, en 1985.

Avocat satisfait

En février, la Cour de cassation avait ouvert la voie à cette annulation, estimant que la garde à vue de l'adolescente avait été effectuée en application de dispositions «inconstitutionnelles» de l'ordonnance de 1945 sur «l'enfance délinquante», et avait renvoyé cette partie du dossier devant la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris.

«Globalement, nous sommes satisfaits de la décision qui a été rendue», a déclaré à des journalistes Me Jean-Paul Teissonnière, avocat de Mme Bolle.

«L'important pour Jean-Marie et Christine Villemin, c'est que l'enquête puisse se poursuivre», a réagi de son côté auprès de l'AFP l'avocat des parents de Grégory Villemin, Me François Saint-Pierre.

«La Cour d'appel n'a annulé que les déclarations de Murielle Bolle tenues en garde à vue et maintenu au dossier celles qu'elle avait tenus avant cette garde à vue», a-t-il poursuivi. «Or, dans cette audition de témoin assisté, Murielle Bolle a livré aux gendarmes l'intégralité du récit de l'enlèvement de Grégory par Bernard Laroche, c'est l'essentiel.» (ats/nxp)

Créé: 16.01.2020, 10h08

Articles en relation

Murielle Bolle sera fixée jeudi sur sa garde à vue

Affaire Grégory Nouvelle étape judiciaire depuis la mort du petit garçon, il y a près de 40 ans. Murielle Bolle saura si les déclarations lors de sa garde à vue, âgée de 15 ans à l'époque des faits, seront annulées. Plus...

Murielle Bolle bientôt fixée sur sa garde à vue

Affaire Grégory La Cour d'appel de Paris se prononcera le 16 janvier prochain sur l'annulation ou non des déclarations de Murielle Bolle lors de sa garde à vue en 1984. Plus...

La série Netflix sur l'affaire Grégory «attise la haine»

France La veuve du juge Lambert et sa fille sont offusquées par la manière dont la série documentaire a traité le drame du petit Grégory, dont l'assassin reste inconnu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.