Un homme blessé après une altercation à Bienne

Canton de Berne Présentant des coupures, un individu a dû être conduit à l'hôpital après une agression jeudi soir. La police lance un appel à témoins.

La police a ouvert une enquête.

La police a ouvert une enquête. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jeudi soir, peu après 23h10, un homme a appelé la Police cantonale bernoise en indiquant qu'il venait d’être victime d’une agression commise par plusieurs personnes, dans les environs de la Rue du Marché/Rue de Nidau à Bienne.

Rapidement arrivés sur place, les agents ont découvert l'individu blessé, présentant des coupures causées par un objet tranchant ayant pu être utilisé lors de l'altercation. L'homme a été conduit à l'hôpital en ambulance.

La police a ouvert une enquête et lance un appel à témoins. Les personnes qui ont remarqué une altercation dans le secteur indiqué plus haut ou dans les environs immédiats, ou qui peuvent fournir d'autres indications, sont priées de contacter les enquêteurs au numéro +41 32 324 85 31.

Créé: 08.11.2019, 19h08

Articles en relation

Jamais élucidée, l'affaire Luca sera bientôt prescrite

Suisse/Italie Le doute ne sera jamais levé sur l'agression subie en février 2002 à Veysonnaz (VS) par le petit Luca, aujourd'hui âgé de 25 ans et handicapé à vie. Plus...

Un homme blessé à l'arme blanche

La Chaux-de-Fonds (NE) Une agression s'est déroulée mardi soir dans le parc des Musées de la cité horlogère neuchâteloise. Plus...

Un homme agressé dans la nuit à Bienne

Canton de Berne La police cantonale bernoise a lancé un appel à témoins après l'agression d'un homme dans la nuit de vendredi à samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.