Passer au contenu principal

FranceIncidents en marge d'une manif anti-FN

Une manifestation à Nantes contre la venue de Marine Le Pen à Nantes dimanche a été perturbée par 200 casseurs.

La manifestation a rassemblé entre 2000 et 3000 personnes, selon les sources. Elle a été perturbée par environ 200 'casseurs'. (Image - samedi 25 février)

Treize policiers et gendarmes ont été blessés samedi à Nantes, en France, par des jets de projectiles en marge d'une manifestation contre la venue de Marine Le Pen, dimanche, a annoncé la police. La chef de l'extrême droite française doit y tenir une réunion électorale.

Le défilé, qui a rassemblé 2200 personnes «au plus fort», selon les autorités, a été perturbé par environ 200 casseurs. Les forces de l'ordre ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes aux jets de projectiles.

Huit individus ont été interpellés, dont quatre ont été placés en garde à vue, a fait savoir le ministre de l'intérieur.

Actions futures

La présidente du Front national, Marine Le Pen, doit tenir dimanche à Nantes un grand rassemblement de campagne en vue de l'élection présidentielle d'avril, pour laquelle elle est en tête des sondages au premier tour.

D'autres actions sont d'ores et déjà prévues par ses opposants afin de perturber l'accès à la salle de spectacles, située en périphérie de la ville.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.