Après une menace, le QG de la police en alerte

DallasLe quartier général de la police de Dallas a été placé en alerte quelques heures, samedi, après une semaine tragique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le quartier général de la police de Dallas (Texas) a été mis en alerte pendant quelques heures samedi après avoir reçu une menace contre ses fonctionnaires, mais des perquisitions n'ont rien donné. Le déclenchement de cette alerte est intervenu deux jours après la tuerie au cours de laquelle un tireur isolé a ouvert le feu sur des policiers de Dallas, dont cinq ont été tués et sept blessés.

Le tireur, un ancien militaire noir âgé de 25 ans, a déclaré avant d'être lui-même tué, selon la police, qu'il voulait venger des Noirs américains abattus par des policiers.

«Le Département de la police de Dallas a reçu une menace anonyme contre les forces de l'ordre dans toute la ville et a pris des mesures préventives» pour renforcer la sécurité, indiquait le communiqué envoyé samedi aux médias.

Des policiers ont déclaré à l'AFP après le déclenchement de l'alerte que le quartier général de la police était bouclé, mais le Département a ensuite assuré sur Twitter que ce n'était pas le cas.

Un homme masqué

Des hommes de l'unité d'élite de la police SWAT ont été déployés autour du principal bâtiment de la police, selon des médias locaux.

Un quotidien local, le Dallas Morning News, a annoncé que l'alerte avait été déclenchée lorsqu'un homme portant un masque avait été aperçu.

«Un homme portant un masque noir a été repéré dans un parking situé derrière le quartier général» de la police, selon le journal. Deux fouilles des trois niveaux ont été effectuées, sans que rien de suspect ne soit découvert, a indiqué la police sur son compte Twitter.

Alerte levée

L'alerte a été levée vers 20h00 heure locale (03h00 dimanche en Suisse) après deux heures de fermeture de la circulation dans la zone. «Super boulot de nos hommes», a alors tweeté David Brown, le chef de la police de Dallas.

Pendant l'alerte, plusieurs policiers armés de fusil d'assaut ont été aperçus patrouillant sur la partie visiteurs du parking, séparée de celle des policiers par un mur haut de dix mètres environ, a constaté un journaliste de l'AFP.

De nombreux véhicules de police s'étaient garés aux abords du parking pour en bloquer l'accès.

Un hélicoptère s'est brièvement positionné légèrement en retrait du parking avant de quitter les lieux.

En suspens

Malgré l'alerte, la police n'a pas fait évacuer l'esplanade située devant le quartier général de la police, où des dizaines de personnes se recueillent en continu depuis la tuerie.

Le massacre est survenu jeudi lorsque le tireur a ouvert le feu sur les policiers à la fin d'une manifestation.

Ce rassemblement de Dallas s'inscrivait dans le cadre de manifestations organisées à travers les Etats-Unis pour protester contre la mort de deux hommes noirs abattus par la police dans les jours précédents, l'un en Louisiane, l'autre dans le Minnesota. (afp/nxp)

Créé: 10.07.2016, 02h00

Articles en relation

Obama appelle l'Amérique à se rassembler

Fusillade de Dallas Le président américain est revenu samedi sur la tuerie qui a coûté la vie à cinq policiers. Plus...

Obama écourte son séjour en Europe

Dallas Le président américain Barack Obama va rentrer plus tôt que prévu aux USA. Il va se rendre à Dallas, pour tenter d'apaiser les tensions raciales. Plus...

Dallas: le tireur proche d'associations haineuses

Etats-Unis Micah Johnson, 25 ans, a agi seul. Il avait un arsenal caché à son domicile. Plus...

Dallas: un tireur «isolé» avec un arsenal chez lui

Etats-Unis La fusillade de Dallas est le fait d'un seul homme sans lien terroriste, ont conclu vendredi les autorités. Plus...

Une tuerie antipoliciers dans l’Amérique déchirée

Horreur à Dallas L’un des snipers, avant d’être tué par un robot télécommandé, a revendiqué une attaque ciblant des officiers blancs, en marge d’une manif contre les meurtres racistes des forces de l’ordre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.