Mort suspecte dans une maison de retraite

France Interpellé par la police, un octogénaire est soupçonné d'avoir étouffé une résidente de son EMS avec un coussin.

La victime a été découverte en train de suffoquer dans sa chambre. (Image d'illustration)

La victime a été découverte en train de suffoquer dans sa chambre. (Image d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un pensionnaire d'une maison de retraite de Maisse (Essonne) a été placé en garde à vue mardi après la mort d'une résidente de 87 ans, a-t-on appris de source proche du dossier confirmant une information du Parisien.

Expertise psychiatrique

Alertée par des cris, une aide-soignante s'était rendue lundi soir dans la chambre de la victime, qui était en train de suffoquer, et avait croisé un résident octogénaire tenant un oreiller, selon le quotidien.

Cet homme a été interpellé mardi après-midi et placé en garde à vue. Une expertise médicale et psychiatrique a été ordonnée, écrit Le Parisien.

Toujours selon le quotidien, l'aide-soignante a été placée en garde à vue pour non-assistance à personne en danger.

Enquête en cours

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de l'Essonne.

«Il y a une enquête en cours et on ne peut rien déclarer. Nos pensées vont d'abord aux proches de la résidente», a réagi un porte-parole de la maison de retraite, contacté par l'AFP. (afp/nxp)

Créé: 13.08.2019, 22h59

Articles en relation

Disparition d'Estelle Mouzin: l'enquête à Paris

France La justice française a accepté de dépayser à Paris l'enquête sur la disparition en 2003 de la fillette de 9 ans, après la réouverture de la piste du tueur en série Michel Fourniret. Plus...

Rançon avoue un nouveau meurtre, 33 ans plus tard

France Le «tueur de la gare de Perpignan» a avoué lors de sa garde à vue le viol et l'assassinat en 1986, près d'Amiens, d'Isabelle Mesnage. Plus...

Une victime de plus pour «le tueur de Perpignan»?

France Purgeant une peine de prison à vie pour viols et meurtres, Jacques Rançon est soupçonné d'être derrière la mort d'une jeune femme de 20 ans en 1986. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.