Un policier confesse un meurtre puis se suicide

France Dans une lettre rédigée avant de mettre fin à ses jours, un agent municipal reconnait avoir tué un septuagénaire fin janvier en Seine-Saint-Denis.

L'agent a avoué la préméditation de son geste et donné le mobile du crime.

L'agent a avoué la préméditation de son geste et donné le mobile du crime. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un policier municipal a reconnu être l'auteur du meurtre d'un septuagénaire dans un pavillon à Villemomble (Seine-Saint-Denis), dans une lettre d'aveux rédigée avant de se suicider avec une arme à feu, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

Convoqué comme témoin

Dans une lettre et un message téléphonique laissés à son ex-femme, le policier trentenaire, en instance de divorce, a avoué le meurtre, selon ces sources, confirmant une information du Parisien et d'Europe 1.

Il a ensuite mis fin à ses jours mercredi, à bord de son véhicule, dans la ville voisine de Noisy-le-Grand.

La brigade criminelle de Paris, chargée de l'enquête, l'avait préalablement convoqué comme témoin dans cette affaire. «Les investigations avaient permis d'établir qu'il avait été en contact à plusieurs reprises au téléphone avec la victime le 31 janvier», date de sa disparition, a précisé une source proche de l'enquête.

«Visage tuméfié»

Dans sa confession manuscrite, l'agent a avoué la préméditation de son geste, expliqué le passage à l'acte et donné le mobile du crime, une vengeance sur fond de différend foncier. Il reprochait à la victime, le neveu de sa voisine, de ne pas la convaincre de lui vendre sa maison à Villemomble, ont relaté ces sources.

Le corps de cet homme de 75 ans, «le visage tuméfié sous divers objets et vêtements», ainsi que «des traces de sang» avaient été découverts dans le grenier dudit pavillon en vente, selon une source policière. C'est son frère, sans nouvelles «depuis trois jours», qui avait signalé sa disparition, a-t-elle précisé. (afp/nxp)

Créé: 07.02.2020, 19h39

Articles en relation

Infirmière soupçonnée de triple tentative de meurtre

Allemagne Une Allemande de 34 ans est suspectée d'avoir injecté des «médicaments non prescrits» à trois patients de l'unité de soins intensifs d'une clinique dans la Sarre. Plus...

Une retraitée décapitée, son fils soupçonné

Lyon Meurtre sordide à Lyon: le corps d'une septuagénaire a été découvert dans une maison. Son fils, schizophrène, a été interpellé. Plus...

Un père avoue le meurtre de sa fille de 7 ans

France Un individu s'est rendu à la gendarmerie d'Ingersheim pour confesser avoir tué sa fille dans un «coup de folie», après être allé la chercher à l'école. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.