Un prêtre hindou tué à la machette

BangladeshDacca (ats/reu) Un prêtre hindou a été assassiné à coups de machette vendredi dans un temple au Bangladesh, ont indiqué la police et des autorités locales.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois jeunes circulant sur un deux-roues ont frappé à mort le religieux avant de prendre la fuite.

Au moment de l'attaque, ce brahmane, âgé de 45 ans, préparait les prières du matin dans un temple du district de Jhinaidah, à 300 km environ au sud-ouest de Dacca.

Le Bangladesh, à la population majoritairement musulmane, traverse une période troublée marquée par de violentes agressions contre des figures libérales, des militants des droits humains ou des membres de minorités religieuses. (ats/nxp)

Créé: 01.07.2016, 07h01

Articles en relation

Un employé hindou massacré au Bangladesh

Asie du Sud Cet assassinat sonne comme une revanche après les opérations de la police contre des responsables présumés d'assassinats. Plus...

La police tue trois islamistes au Bangladesh

Asie du Sud La police vise les responsables présumés d'une série de meurtres de membres de minorités religieuses et d'intellectuels. Plus...

Un prêtre hindou massacré au Bangladesh

Crime Le corps du religieux a été retrouvé dans une rivière dans l'ouest du Bangladesh. Sa tête était pratiquement détachée de son corps. Plus...

Plus de 3000 arrestations en 24 heures

Bangladesh La police a mené une vaste opération après une série d'assassinats de membres de minorités religieuses et d'intellectuels laïques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.