Un saisonnier britannique retrouvé mort

FranceLe corps d'un homme qui travaillait pour la saison d'hiver dans la station de ski savoyarde de Méribel a été retrouvé sans vie. Ses amis avaient déclaré sa disparition après une soirée alcoolisée.

La station de Méribel.

La station de Méribel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un Britannique qui travaillait comme saisonnier dans la station de Méribel (Savoie) a été retrouvé mort jeudi soir au pied d'une barre rocheuse, sans doute victime d'une chute accidentelle, a-t-on appris samedi auprès des gendarmes.

La disparition de l'homme, dont l'âge n'a pas été communiqué, avait été signalée aux gendarmes dans la nuit de mercredi à jeudi par des amis avec lesquels il avait passé la soirée.

Son corps a été retrouvé jeudi en fin d'après-midi en bas d'un précipice situé à quatre kilomètres du centre de la station où la victime, d'origine anglaise, s'était alcoolisée avant de regagner son logement en compagnie d'un ami.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il se serait perdu en tentant de rentrer chez lui en pleine nuit, puis aurait lourdement chuté en coupant à travers un chemin escarpé «au lieu de suivre la route», ont précisé les gendarmes.

D'importants moyens avaient été déployés pour le retrouver durant la nuit, en vain. Les recherches ont repris jeudi matin avec l'aide de l'hélicoptère du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Modane, qui a finalement localisé la victime en fin de journée.

Une enquête, confiée aux gendarmes, a été ouverte par le parquet d'Albertville pour déterminer les circonstances de l'accident. (afp/nxp)

Créé: 25.01.2020, 18h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.