Il suspend un bébé dans le vide: 2 ans ferme

AlgérieUn Algérien a été condamné lundi à deux ans de prison pour avoir mis en danger un bébé pour se faire mousser sur Facebook.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Au cours du week-end, l'homme avait publié sur sa page Facebook une photo montrant un enfant - âgé de moins de 18 mois selon la police - tenu d'une main par le dos de son tee-shirt, dans le vide depuis un balcon ou le haut d'un immeuble de plusieurs étages.

Il menaçait de lâcher l'enfant s'il n'obtenait pas 1000 «like» sur sa page, a expliqué jeudi la Direction générale de la Sûreté d'Alger dans un communiqué.

«Vu la gravité des faits, les services de sécurité ont diligenté une enquête pour identifier le suspect», a-t-elle poursuivi sans préciser ses liens de parenté avec l'enfant: il a été «arrêté en un temps record» dimanche et «présenté devant les juridictions compétentes.

Accusé de «mise en danger d'un nourrisson» et de «publication de l'image de l'enfant sur internet», il a été jugé dès le lendemain lundi en comparution immédiate et a écopé de deux ans de prison ferme, selon le communiqué.

Les deux photos de l'enfant suspendu au-dessus du vide avaient fait scandale ce week-end parmi les internautes algériens. (afp/nxp)

Créé: 19.06.2017, 22h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...