Passer au contenu principal

Faux bourdon, vrai tueur

Redoutable arme antiguérilla, le drone bouscule les codes et la manière de faire la guerre.

«Pourquoi avez-vous tué ma famille», demande ce slogan sur un mur de Sanaa, capitale du Yémen, après qu’un drone américain a tué par erreur 17 civils lors d’un mariage en décembre 2013.
«Pourquoi avez-vous tué ma famille», demande ce slogan sur un mur de Sanaa, capitale du Yémen, après qu’un drone américain a tué par erreur 17 civils lors d’un mariage en décembre 2013.
AFP

Les Anglo-Saxons l’ont surnommé «drone» – faux bourdon en français. A cause du ronronnement caractéristique de son moteur quand il survole – parfois pendant des heures – sa zone de surveillance. Avant de tirer un missile sur la cible que son pilote, confortablement installé à des milliers de kilomètres de là, lui aura désignée via satellite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.