Le FBI a lancé une enquête pénale contre Snowden

Surveillance américaineLe directeur du FBI a confirmé jeudi qu'une enquête pénale avait été lancée contre Edward Snowden, l'ex-employé de l'agence d'espionnage américaine à l'origine des fuites sur les programmes de surveillance américains.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Robert Mueller, le directeur du FBI, a annoncé qu'une enquête pénale était ouverte contre Edward Snowden.

«Il fait l'objet d'une enquête pénale en cours. Ces fuites ont causé des dommages importants à notre pays et à notre sécurité. Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que cette personne soit tenue responsable pour ces fuites», a-t-il déclaré lors d'une audition devant la Chambre des représentants américaine.

«Cette affaire faisant l'objet d'une enquête, nous ne pouvons nous exprimer publiquement sur les détails» des investigations en cours, a-t-il ajouté.

Robert Mueller a aussi affirmé que le programme de récolte de toutes les données d'appels téléphoniques aux Etats-Unis, mis en place en 2006, aurait permis, s'il avait été lancé plus tôt, de capturer l'un des participants aux attentats du 11 septembre 2001.

En 2001, une maison au Yémen avait été repérée par le renseignement américain, mais celui-ci n'avait pas les moyens de déterminer quels numéros l'appelaient, notamment celui d'un des futurs participants aux attentats, déjà installés aux Etats-Unis dans la région de San Diego.

«Si nous avions eu ce programme en place à l'époque, nous aurions été capables d'identifier ce numéro de téléphone spécifique à San Diego», a déclaré Robert Mueller.

«Nous aurions repéré le numéro de téléphone à San Diego, approfondi la procédure judiciaire et identifié Al-Mihdhar», le nom de ce preneur d'otages.

«Nous reconnaissons que le public américain attend du FBI et de ses partenaires des agences de renseignement que nous protégions la vie privée tout en conduisant nos missions relatives à la sécurité nationale. La cour Fisa a approuvé ces deux programmes, et ces programmes ont été menés en respect du droit américain», a-t-il aussi insisté, reprenant la défense de l'administration de Barack Obama.

Les deux programmes (récolte des données téléphoniques aux Etats-Unis, et interception des communications sur internet à l'étranger) sont autorisés régulièrement par une cour secrète, dite «Fisa», dont les décisions sont confidentielles.

Créé: 13.06.2013, 17h28

Articles en relation

Avec «Watch Dogs», mettez-vous dans la peau de Snowden

Salon E3 Un jeu vidéo dont les personnages contrôlent le monde en piratant ses réseaux fait beaucoup parler de lui au salon E3 à Los Angeles. Le parallèle avec l'affaire Edward Snowden est troublant. Plus...

Snowden veut rester à Hong Kong et promet de parler

Surveillance électronique Le «lanceur d'alertes» américain a exprimé mercredi le souhait de rester à Hong Kong, a annoncé le South China Morning Post. Il a aussi promis de nouvelles révélations sur les cibles surveillées par les Etats-Unis. Plus...

Mis en cause, Google réclame plus de transparence

Affaire Snowden Edward Snowden était introuvable mardi, mais les programmes secrets de surveillance américains qu'il a révélés suscitaient de plus en plus d'appels à la transparence. Plus...

Qui Edward Snowden a-t-il épié à Genève, nid d'espions?

Taupe L'affaire Edward Snowden remet en lumière Genève en tant que plaque tournante de l'espionnage. Mais qui est ce banquier que l'Américain a surveillé? Des hypothèses non vérifiées, voire impossibles circulent. Plus...

Héros ou traître, Edward Snowden se terre à Hong Kong

Espionnage La pression est montée d'un cran aux Etats-Unis autour de Edward Snowden, auteur de la fuite sur l'existence d'un vaste système d'espionnage des communications. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.