Fête nationale en Espagne, en pleine crise catalane

EspagneMadrid fête l'unité nationale alors même que les autorités ont donné jusqu'au 19 octobre à la Catalogne pour revenir sur sa déclaration d'indépendance.

La parade militaire à Madrid ce 12 octobre.

La parade militaire à Madrid ce 12 octobre. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy et le roi Felipe VI doivent assister à la traditionnelle parade militaire dans les rues de Madrid pour commémorer la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492. A Madrid, où de nombreux drapeaux espagnols ornent les balcons, les forces armées doivent descendre le boulevard du Paseo de la Castellana situé en plein centre-ville.

Et pour la première fois depuis 30 ans, la police nationale est conviée à défiler pour reconnaître son rôle après les attentats djihadistes meurtriers du mois d'août en Catalogne. Elle est toutefois accusée d'être intervenue trop durement lors du référendum d'autodétermination, il y a moins de deux semaines.

A l'occasion de la fête nationale, le ministère de la Défense a publié une vidéo montrant notamment des avions de combat en action avec le haschtag #OrgullososdeserEspanoles, signifiant: fiers d'être Espagnols.

Manifestations à Barcelone

A Barcelone, deux manifestations pour l'union de l'Espagne sont également prévues. Mais l'humeur n'est pas franchement à la fête en Espagne, confrontée à sa plus grave crise politique depuis le retour de la démocratie en 1977, il y a quarante ans, avec la volonté des indépendantistes au pouvoir en Catalogne de forcer le divorce.

Mercredi, Madrid a enclenché le compte à rebours en donnant au président séparatiste catalan Carles Puigdemont jusqu'à lundi 10 heures pour «clarifier» sa position sur l'indépendance. Si le leader catalan persiste, ou ne répond pas, le gouvernement lui accordera un délai supplémentaire jusqu'au jeudi 19 octobre à 10h00 pour faire machine arrière. Il prendra ensuite le contrôle de la Catalogne comme le lui permet l'article 155 de la Constitution.

La suspension de l'autonomie, sans précédent depuis 1934, serait considérée par beaucoup de Catalans comme un affront. Elle pourrait déclencher des troubles dans cette région très attachée à sa langue et sa culture et qui avait récupéré son autonomie après la mort du dictateur Francisco Franco (1939-1975).

«On demande le dialogue et on nous répond en mettant le 155 sur la table. Entendu», a réagi Carles Puigdemont mercredi soir dans un tweet, ajoutant dans un second message: «Ils ont plus peur du dialogue que de la violence».

La tension entre les deux camps monte depuis l'organisation d'un référendum d'autodétermination interdit et contesté qui s'est tenu le 1er octobre dernier, émaillé de violences policières. Les séparatistes disent l'avoir remporté avec 90% des voix et une participation de 43%, des chiffres invérifiables en l'absence d'une commission électorale indépendante. (ats/nxp)

Créé: 12.10.2017, 11h44

Galerie photo

Après le référendum, la Catalogne se déchire

Après le référendum, la Catalogne se déchire Après le vote sur l'autodétermination qui a mal tourné, les dirigeants séparatistes évoquent une possible déclaration d'indépendance tandis que les «unionistes» se font entendre.

Articles en relation

La Catalogne déclare à demi-mots l'indépendance

Espagne Le président catalan Carles Puigdemont a signé mardi soir une déclaration d'indépendance, tout en suspendant la mise en œuvre du processus. Plus...

La Catalogne à l'heure du choix

Espagne Carles Puigdemont, le président séparatiste, doit s'exprimer devant le parlement catalan à 18h00. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...