Feu vert pour 69 logements pour colons à Jérusalem-Est

Proche-OrientLa commission des autorisations de la municipalité de Jérusalem a donné son feu vert final pour la construction de 69 logements à Har Homa.

La colonie de Har Homa, à Jérusalem-Est.

La colonie de Har Homa, à Jérusalem-Est.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La municipalité israélienne de Jérusalem a donné mercredi son aval à la construction de 69 logements dans la colonie de Har Homa, à Jérusalem-Est occupé et annexé, a indiqué un conseiller municipal.

Une décision qui tombe au moment où le secrétaire d'Etat américain John Kerry effectue une tournée dans la région.

«La commission des autorisations de la municipalité de Jérusalem a donné son feu vert final pour la construction de 69 logements à Har Homa et désigné la société qui sera chargée du chantier», a déclaré Meir Margalit, un conseiller du Meretz, un parti d'opposition de gauche.

«Il s'agit d'une provocation contre le secrétaire d'Etat américain John Kerry qui doit commencer une nouvelle tournée dans la région», a ajouté Meir Margalit. «Tout cela prouve combien le gouvernement de Benjamin Netanyahu souhaite vraiment parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens», a-t-il ironisé.

Le ministre israélien du Logement Uri Ariel avait affirmé le 18 juin qu'un gel des appels d'offres pour de nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie et à Jérusalem-Est était en vigueur depuis le début de l'année.

En mai, les médias et une ONG israélienne avaient rapporté que M. Netanyahu avait suspendu le lancement d'appels d'offres pour de nouveaux logements dans les colonies afin de donner une chance à John Kerry de relancer des négociations de paix avec les Palestiniens.

Sans appel d'offres

La Paix Maintenant, une ONG israélienne opposée à la colonisation, avait souligné que le gouvernement n'avait «publié aucun appel d'offres pour les colonies de Cisjordanie et de Jérusalem-Est depuis le début de l'année alors qu'auparavant des appels d'offres étaient émis en moyenne tous les trois mois».

Ce gel ne porte toutefois que sur le lancement de nouveaux projets, mais pas des projets en cours d'autorisation ou sur la construction de logements déjà en chantier en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est. Selon les médias, M. Netanyahu voulait ainsi prouver sa «bonne volonté» à M. Kerry, et ne pas apparaître comme le responsable de son éventuel échec.

La direction palestinienne exige pour reprendre les négociations de paix un gel total de la colonisation israélienne et une référence aux lignes d'avant l'occupation israélienne des Territoires palestiniens en juin 1967 comme base de discussions. M. Netanyahu appelle de son côté à des négociations immédiates sans «conditions préalables», en référence à ces revendications qu'il récuse. (ats/nxp)

Créé: 26.06.2013, 17h19

Articles en relation

Les produits des colonies de Cisjordanie toujours pas étiquetés

UE L'Union européenne (UE) a reporté sa décision d'étiqueter les produits des colonies israéliennes de Cisjordanie et de Jérusalem-Est, a rapporté dimanche le journal israélien Haaretz. Plus...

Des écolières palestiniennes blessées par des colons

Proche-Orient Des écolières palestiniennes en excursion circulaient dans un autobus qui a été attaqué par des colons à proximité de la ville de Naplouse, en Cisjordanie. Huit d'entre-elles ont été légèrement blessées par des jets de pierres Plus...

Le nouveau cabinet Netanyahu, pro-colons, obtient l'investiture

Israël Le nouveau gouvernement israélien de coalition de Benjamin Netanyahu, qui s'annonce intransigeant sur la colonisation, a été investi lundi par la Knesset. Il a remporté une large majorité, deux jours avant la visite historique de Barack Obama. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.