Feuille de route «claire et ambitieuse» pour l'Europe

France Emmanuel Macron a reçu Angela Merkel vendredi à l'Elysée. Les deux dirigeants se sont notamment entretenus sur l'avenir de l'Union européenne.

Le président français a évoqué «la responsabilité extrêmement importante» de Paris et Berlin. (Vendredi 16 mars 2018)

Le président français a évoqué «la responsabilité extrêmement importante» de Paris et Berlin. (Vendredi 16 mars 2018) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président français Emmanuel Macron a proposé vendredi, en recevant Angela Merkel à l'Elysée, d'établir «une feuille de route claire et ambitieuse d'ici juin» pour refonder l'Union européenne. Ils comptent trouver des convergences pour la réforme de la zone euro.

«S'ouvre aujourd'hui une étape importante, où nous aurons beaucoup à faire sur les décisions de court terme et dessiner des perspectives de moyen et long terme pour notre Europe, plus indispensable encore qu'il y a quelques mois», a déclaré le président français avant de s'entretenir avec la chancelière allemande.

M. Macron a insisté sur «la responsabilité extrêmement importante» à laquelle font face Paris et Berlin «alors même que les tensions internationales ne cessent de croître». «J'ai la volonté d'y arriver et je crois que nous le pouvons», a ajouté la chancelière allemande. «Il est plus nécessaire que jamais que l'Europe agisse de façon unie dans une situation géopolitique dans laquelle le multilatéralisme est sous pression», a ajouté Mme Merkel.

Réactions sur l'ex-espion russe

Les deux dirigeants ont cité l'affaire de l'empoisonnement d'un ex-espion en Grande-Bretagne, réitérant la «solidarité des alliés» avec Londres. «Nous condamnons cette ingérence russe car tout porte à croire que c'est bien la Russie qui a conduit ces tentatives d'assassinat», a souligné Emmanuel Macron.

«Il y a beaucoup de pistes qui mènent à une responsabilité russe, c'est une situation très difficile, nous allons discuter ensemble (...) quelle est la bonne réaction» à adopter envers Moscou, a ajouté la chancelière.

Félicitant Mme Merkel pour la formation de son nouveau gouvernement, M. Macron a ajouté que «pendant de longues années», l'Europe avait «attendu que le couple franco-allemand avance et propose. Nous y sommes prêts. C'est donc cette étape qui est devant vous».

«Il est indispensable que nous puissions ensemble construire cette ambition nouvelle. C'est cela notre tache d'ici au mois de juin sur l'union économique et monétaire, sur la politique migratoire, la politique de défense, la culture, sur la politique éducative. Nous proposerons une feuille et nous y mettrons l'énergie requise», a-t-il ajouté.

Stratégie commune sur l'Afrique

«Nous voulons maintenant trouver des chemins communs», a souligné Mme Merkel, en insistant notamment sur la politique migratoire. «Avoir des règles différentes entre Etats membres n'est jamais à notre avantage. Nous devons protéger nos frontières extérieures. Nous devons établir une stratégie commune sur l'Afrique. C'est un pas nouveau pour l'Allemagne mais qui est très important et que nous voulons poursuivre avec enthousiasme», a-t-elle dit.

«Nous serons invincibles en tant qu'Européens si nous ne nous laissons pas diviser dans nos relations géopolitiques, que ce soit au niveau du commerce ou au niveau d'une compétition équitable avec les pays en expansion», a ajouté la chancelière. L'un des objectifs de l'entretien à l'Elysée est de préparer le prochain sommet de l'UE, jeudi et vendredi prochains à Bruxelles. (ats/nxp)

Créé: 16.03.2018, 20h51

Articles en relation

Salon du livre: Macron boycotte le pavillon russe

France Le président français ne s'est pas arrêté, jeudi, au pavillon officiel russe alors que Moscou est l'invité d'honneur de cette édition. Plus...

Entretien entre Macron, Merkel et Poutine

Syrie Le président français et la chancelière allemande discuteront dimanche avec le leader russe de la trêve en Syrie. Plus...

Merkel promet d'«œuvrer pour le bien» du pays

Allemagne Après l'accord du SPD, le quatrième mandat de la chancelière s'annonce nettement plus délicat que les précédents. Plus...

Les dirigeants de l'UE veulent une Europe forte

WEF D'Emmanuel Macron à Angela Merkel, les leaders de l'UE ont plaidé pour plus de coopération entre les pays mercredi à Davos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.