Passer au contenu principal

UnicefUne fille sur 10 est victime d'abus sexuels dans le monde

120 millions de jeunes filles ont été victimes en 2012 de violences sexuelles dans le monde, estime l'UNICEF.

Les filles les plus exposées à ces violences se trouvent en Afrique subsaharienne.
Les filles les plus exposées à ces violences se trouvent en Afrique subsaharienne.
AFP

Environ 120 millions de filles de moins de 20 ans, soit une sur dix dans le monde, ont subi des violences sexuelles, dénonce vendredi 5 septembre l'UNICEF dans un rapport. Une victime d'homicide sur cinq était un enfant en 2012.

Intitulé «Cachée sous nos yeux», ce rapport dresse un sombre tableau des violences subies par les enfants de 190 pays. Il s'appuie sur «la plus importante collecte de données jamais effectuée» sur le sujet, selon le Fonds des nations unies pour l'enfance (UNICEF).

Si 120 millions de jeunes filles sont victimes de violences sexuelles dans le monde, les plus exposées à ces violences se trouvent en Afrique subsaharienne.

Parmi les adolescentes mariées âgées de 15 à 19 ans, une sur trois a été victime de violences émotionnelles, physiques ou sexuelles perpétrées par son mari ou partenaire. Cette forme de sévices est plus répandue en République démocratique du Congo et en Guinée équatoriale que dans le reste du monde.

Les garçons aussi

Autre conclusion du rapport, près de la moitié des filles de 15 à 19 ans dans le monde (environ 126 millions) pensent qu'il est parfois justifié qu'un mari ou un partenaire frappe ou batte sa femme. Cette proportion est plus importante chez les femmes que chez les hommes dans les pays qui possèdent des données sur les deux sexes.

Bien que moins exposés aux violences sexuelles, les garçons «sont également en position de risque», rappelle l'UNICEF. L'organisation ne dispose pas d'estimation mondiale à «cause de l'absence de données comparables dans la plupart des pays».

Comme pour les violences sexuelles, les homicides touchent les enfants de manière inégale selon les régions du monde. Sur les 95'000 enfants victimes d'homicide en 2012, la grande majorité (85'000) vivait dans des pays à faible revenu ou intermédiaire.

Le rapport cite en particulier l'Amérique latine et les Caraïbes, avec 25'400 homicides recensés, ainsi que l'Afrique de l'Ouest et centrale (23'400) et l'Afrique de l'est et australe (15'000).

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.