Fin d'une expédition cauchemardesque pour Mike Horn

Océan ArctiqueUn brise-glace a récupéré l’explorateur suisse en difficulté en Arctique.

Mike Horn et son coéquipier Børge Ousland.(Photo:ÉTIENNE CLARET)

Mike Horn et son coéquipier Børge Ousland.(Photo:ÉTIENNE CLARET)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est la fin heureuse d’une expédition semée d’embûches en Arctique. Dans la nuit de samedi à dimanche, à 1h, l’explorateur vaudois Mike Horn et son coéquipier norvégien Børge Ousland sont arrivés sains et saufs sur le brise-glace Lance qui les attendait en bordure de banquise. Ils étaient accompagnés de deux explorateurs norvégiens partis à leur rencontre mardi pour leur apporter des ravitaillements. Les deux hommes sont en bonne santé malgré quelques gelures sur les pieds, les mains et le nez.


Lire aussi: Le périple polaire de Mike Horn vire au cauchemar


Voilà qui clôt une expédition polaire marquée par des conditions extrêmes. Le périple a duré huitante-sept jours alors qu’il était initialement planifié pour deux mois.

«Après presque trois mois sur la glace, j’ai du mal à croire que cette expédition soit terminée, réagit Mike Horn dans un communiqué. Dame Nature nous a mis à l’épreuve sur le plan physique et mental. Nous savions que ce serait une expérience difficile dès le début, mais ce que nous avons vécu là-bas a été bien au-delà de notre imagination.»

Un «énorme soulagement»

Au téléphone, Annika Horn, fille de l’explorateur et responsable de la communication de son père, dit son «énorme soulagement». «Nous sommes très, très heureux, ma sœur Jessica, moi et toute notre équipe. C’est sûrement un des défis les plus difficiles qu’il ait eu à surmonter de sa vie», raconte-t-elle, peu avant de s’envoler pour la Norvège. Les retrouvailles avec Mike Horn sont prévues le 16 ou 17 décembre, à Tromsø, sur les côtes norvégiennes. Sa sœur Jessica se trouve actuellement sur le voilier Pangea, en route pour récupérer l’aventurier suisse.

Le Suisse et Børge Ousland ont donné le coup d’envoi de leur traversée de l’océan Arctique en août dernier. À Nome, en Alaska, ils embarquent sur le Pangea, direction le pôle Nord. Ils sont déposés sur la glace le 11 septembre et commencent leur progression à skis et en kayak, tirant des traîneaux chargés de vivres. En novembre, les difficultés se multiplient, entre dérive des glaces, chute dans l’eau glacée et ravitaillements qui commencent à se faire rares. Un plan de rapatriement est lancé.

Vendredi à 23h, le duo retrouve les explorateurs norvégiens partis à leur rencontre. «C’était un moment magnifique quand ils sont arrivés lentement au bateau, a raconté à l’AFP Lars Ebbesen, porte-parole de l’expédition. Ils vont mieux que ce que nous pensions.»

Créé: 09.12.2019, 10h06

Articles en relation

Rencontre au QG de Mike Horn avec ses filles

Le Matin Dimanche Les deux filles de l’aventurier suivent sa progression à chaque instant. Depuis la mort de leur mère, les sœurs gèrent d’une main de maître la communication et l’organisation de l’explorateur. Plus...

Mike Horn en difficulté dans l'Arctique

Expédition Le célèbre aventurier de nationalité suisse et sud-africaine, ainsi que le Norvégien Borge Ousland, traversent l'Océan arctique. Mais la glace est dangereuse en raison du réchauffement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.