Duel féminin pour remplacer David Cameron

Post-BrexitLes députés conservateurs ont retenu jeudi la ministre de l'Intérieur Theresa May et la candidate pro-Brexit Andrea Leadsom.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Theresa May a obtenu 199 suffrages de la part de ses collègues députés. Elle a largement devancé la secrétaire d'Etat à l'Energie Andrea Leadsom, qui a recueilli 84 voix. Le second candidat pro-Brexit, l'actuel ministre de la justice Michael Gove, a été éliminé, n'obtenant que 46 voix.

«Ce vote montre que le Parti conservateur peut s'entendre et il le fera sous ma direction», a lancé Theresa May après l'annonce des résultats.

Résultats le 9 septembre

Les militants tories vont maintenant se prononcer dans toute la Grande-Bretagne pour choisir entre Mmes May et Leadsom la future patronne des conservateurs qui deviendra la première femme cheffe du gouvernement depuis Margaret Thatcher, contrainte de quitter ses fonctions en 1990.

Le résultat de cette consultation nationale devrait être connu le 9 septembre. Chefs d'entreprise et investisseurs vont donc devoir patienter pendant deux mois avant de savoir qui aura la responsabilité de négocier le divorce entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne.

Theresa May, 59 ans, occupe depuis six ans l'un des ministères les plus difficiles à gérer. Sa rivale, âgée elle de 53 ans, n'est en poste que depuis 2015. Elle n'avait auparavant jamais eu de fonctions gouvernementales.

Victoire pas encore acquise

Malgré une très nette avance lors du vote des députés conservateurs, Theresa May est loin d'être assurée de la victoire. Deux sondages du site de référence ConservativeHome et de l'institut YouGov auprès des membres du parti donnent en effet des résultats contradictoires.

Pendant la campagne sur le maintien ou la sortie de l'UE, Theresa May s'était prononcée discrètement en faveur du «remain», tandis que Mme Leadsom s'était clairement engagée en faveur du «leave».

Ces deux positions antagonistes pourraient avoir une influence dans le choix que vont devoir faire les militants conservateurs parmi lesquels les eurosceptiques sont nombreux.

Libre-échange à préserver

Andrea Leadsom, qui a obtenu son premier mandat de députée en 2010, a promis que si elle devait négocier la sortie britannique, elle chercherait avant tout à obtenir des garanties de libre-échange avec le bloc communautaire.

Une telle disposition ne semble envisageable du point de vue des Européens qu'en échange de la libre circulation des ressortissants européens et de la possibilité pour eux de s'installer en Grande-Bretagne.

Le camps du «leave» a mobilisé une partie de l'électorat britannique en promettant un contrôle de l'immigration, y compris des ressortissants de pays membres de l'UE.

Tout au long de la campagne, Andrea Leadsom a mis en avant ses 25 années d'expérience dans les services financiers, notamment à la banque Barclays et chez le gestionnaire de fonds Invesco Perpetual.

Il semble toutefois qu'elle ait quelque peu enjolivé sa carrière. Reuters a interrogé cinq de ses collègues chez Invesco, dont quatre cadres dirigeants, qui ont précisé qu'Andrea Leadsom n'occupait que des fonctions subalternes dans la gestion des comptes clients. (afp/nxp)

Créé: 07.07.2016, 10h42

Articles en relation

Brexit: l'Italie trinque

Conjoncture Les pays fragiles de la zone Euro sont déstabilisés notamment en Italie où les valeurs bancaires ont dévissé. Plus...

La Deutsche Bank plonge en Bourse et inquiète

Allemagne Le Brexit et la fragilité du secteur bancaire italien secouent l'ex-fleuron allemand. Plus...

Brexit «pas sûr à 100%» à cause de son coût

Union européenne Selon le directeur du Mécanisme européen de stabilité, le «coût du divorce» pourrait faire en sorte que le Brexit ne se réalise finalement pas. Plus...

Les craintes augmentent dans tous les secteurs

Brexit Immobilier, commerces, emplois, livre sterling: les craintes sur l'impact économique du Brexit commencent à se matérialiser. Plus...

La livre replonge face au dollar et l'euro suit

Brexit La livre britannique a connu son plus bas depuis 31 ans mercredi matin, alors que les inquiétudes autour du Brexit continuent. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.