Ni le financement, ni les 2° Celsius ne sont tenus!

Accord sur le climatQuel accord pour le climat? Ce soir à Bonn, le préprojet sera ficelé. Il manque d’ambition mais les blocages sont ciblés. D'ici l'ouverture de la COP 21, tout est encore possible

Les mesures annoncées pour le moment se traduiraient par un scénario de réchauffement de 3° Celsius ou plus! Le compte n'y est toujours pas pour la COP21 de Paris.

Les mesures annoncées pour le moment se traduiraient par un scénario de réchauffement de 3° Celsius ou plus! Le compte n'y est toujours pas pour la COP21 de Paris. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne reste que 38 jours avant l’ouverture de la COP21 le 30 novembre à Paris. Depuis lundi et jusqu’à vendredi se tient à Bonn la dernière grande réunion de travail pour préparer l’accord universel sur le climat qui sera partagé par les 196 pays membres de l’ONU. Il doit être conclu lors de la conférence environnementale du 30 novembre au 11 décembre. Son objectif? Définir les mesures nécessaires à maintenir le climat en dessous des 2 degrés Celsius de réchauffement par rapport à l’époque préindustrielle.

Et que se passe-t-il à Bonn où se concocte le préprojet d’accord? «L’impression est toujours celle d’une crise de confiance entre le Nord et le Sud», réagit Matthieu Orphelin. Docteur en énergétique, cet élu vert est le porte-parole de la Fondation de Nicolas Hulot, envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète. «Il ne faut pas s’affoler, mais il faut rester mobilisé dans cette dernière ligne droite. Au moins, on voit ce qu’il reste à faire. L’échec de Copenhague en 2009 ne se répétera pas. Car l’essentiel devra être bouclé avant la conférence!» résume Matthieu Orphelin.

L’objectif des 2° C?

Le compte n’y est toujours pas! Les INDC (pour «Intended Nationally Determined Contributions» dans le jargon) déterminent les objectifs de réduction des émissions de CO2 et de renoncement graduel aux énergies fossiles. A ce jour, lors de l’actuelle session de Bonn, 153 pays les ont déposées. Cela représente le 89% des émissions de gaz à effet de serre. «En l’état, à l’horizon 2030, cela fait quelque 10 milliards de tonnes de CO2 en trop. On est donc sur un scénario de réchauffement de 3° Celsius ou plus pour la fin du siècle», analyse le spécialiste.

Les solutions avant Paris? Elles sont multiples, surtout politiques. Dabord mettre la pression sur les états pétroliers qui manquent à l’appel des INCD, dont l’Arabie saoudite membre du G20. Ces pays tentent d’abord de préserver leur rente pétrolière. Bien que certains pays du Golfe, comme le Qatar, se sont placés à la pointe des énergies renouvelables. Leur position est un peu à l’image de l’Inde ou de la Chine… «Leur ambition est parfois difficile à analyser. Mais elle va dans le bon sens. Leur contribution est trop conservatrice, mais ces très grands pays s’engagent aussi dans la transition énergétique avec force. L’Inde, par exemple, promet de produire 40% de son électricité à partir d’énergie non fossile», souligne Matthieu Orphelin.

100 milliards pour changer...

On y est presque… Cet objectif de cent milliards de dollars par année à partir de 2020 est une promesse faite en 2009 par les pays du Nord aux pays du Sud pour les aider à lutter contre le changement climatique.

En l’état, l’OCDE estime à 62 milliards le financement public et privé engagé pour le climat par an (chiffres de 2014). Lors de l’assemblée de la Banque mondiale et du FMI, au début d’octobre à Lima, les banques de développement ont annoncé vouloir consacrer 15 milliards de dollars supplémentaires par an. Reste donc à trouver 23 milliards! Deux solutions sont envisagées. Primo: la taxe sur les transactions financières proposées par onze pays de l’UE pourrait débloquer 5 à 10 milliards. Le reste serait à la charge des pays industrialisés appelés à mettre la main au porte-monnaie.

Compte à rebours COP21...

Le 30 novembre à Paris, pour l’ouverture de cette conférence, de la «dernière chance avant que les effets du réchauffement soient irréversibles», les chefs d’Etats des 196 pays seront présents. L’événement sera donc politique. Les lignes de force de l’accord devraient être arrêtés à cette date. La conférence ne négociera que des modalités techniques. D’ici là, les négociations continuent.

Vendredi prochain, 30 octobre, la COP21 présentera l’état précis des INDC. Des réunions de travail auront encore lieu comme une pré-COP les 7 et 8 novembre. Mais surtout les 15 et 16 novembre, le G20 se réunit à Ankara en Turquie. «Un geste politique marquant serait l’idéal. Les pays du G20 représentent les trois quarts des émissions mondiales. Barack Obama répète que la question climatique est le principal défi pour son pays et la planète. Imaginez si les Etats-Unis avec la France de Hollande, l’Allemagne de Merkel et la Chine révisaient leur contribution à la hausse, quel signal fort cela enverrait avant la COP21!», espère Matthieu Orphelin.

Créé: 22.10.2015, 19h10

Articles en relation

Dernières négociations avant la conférence de Paris

Climat A six semaines de la conférence de Paris sur le climat, 195 pays entament ce lundi une dernière semaine de négociation. Plus...

Pour sauver le climat, Nicolas Hulot fait le buzz

Sommet sur le climat Editorial Drôle sur le Web, radical dans son livre manifeste «Osons»: le militant écolo use de tous les moyens pour faire passer son message. Analyse Plus...

«Le climat, à la fin, c’est la guerre ou la paix»

Sommet pour le climat Interview Laurent Fabius présidera le Sommet pour le climat (COP21) en décembre prochain. Une conférence que la plupart estiment cruciale pour l'avenir de la planète... Plus...

«La Chine devra se mettre au diapason des pays industrialisés»

Sommet pour le climat La Suisse participe à la première réunion ministérielle à Paris pour la préparation de COP21 sur le climat. Interview de l’ambassadeur Franz Perrez. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.