Passer au contenu principal

Au fond du gouffre, l'Espagne suspend toutes ses activités non essentielles

Le pays, confiné depuis quinze jours, n’arrive pas à freiner l’expansion du virus. À Madrid et à Barcelone, les hôpitaux débordent et le matériel commence à manquer.

Le confinement général a été prolongé jusqu’au 9 avril en Espagne, où l’activité économique est presque à l’arrêt.
Le confinement général a été prolongé jusqu’au 9 avril en Espagne, où l’activité économique est presque à l’arrêt.
AFP

«Tous les salariés doivent rester chez eux», a annoncé Pedro Sánchez, le chef du gouvernement espagnol. Quinze jours après la proclamation de l’état d’alerte, qui a été suivi d’un strict confinement pour l’ensemble du pays, le gouvernement donne un nouveau tour de vis et paralyse complètement l’économie. Il déclare des vacances forcées pour tous jusqu’au 9 avril prochain, en ne laissant fonctionner que les secteurs essentiels de l’économie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.