Des fouilles chez une ex-femme de Fourniret

FranceDans le cadre de la disparition de la petite Estelle Mouzin, l'enquête a connu un rebondissement, mardi, avec des fouilles chez une proche de Michel Fourniret, un tueur en série français.

La fillette a disparu le 9 janvier 2003, à Guermantes, en France.

La fillette a disparu le 9 janvier 2003, à Guermantes, en France. Image: www.wireimage.com

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le tueur en série Michel Fourniret est-il impliqué dans la disparition d'Estelle Mouzin, neuf ans, en Seine-et-Marne en 2003 ? Des fouilles ont repris lundi au domicile de l'ex-épouse de l'«ogre des Ardennes», relançant une piste plusieurs fois explorée, sans succès jusqu'ici.

«Une campagne de fouilles a repris lundi dans cette affaire», a indiqué mardi à l'AFP la procureure de Meaux Dominique Laurens, ajoutant que des militaires spécialisés participaient aux recherches.

Les fouilles ont lieu chez la deuxième épouse de Michel Fourniret, à Clairefontaine dans les Yvelines, a précisé une source proche de l'enquête. Le domicile de cette proche du tueur en série, condamné deux fois à perpétuité pour les meurtres de huit jeunes femmes, avait déjà été fouillé en septembre, sans résultat.

En septembre, «nous n'avions pas pu tout vérifier et nous n'avions pas cette unité spécialisée à nos côtés qui nous permet de faire des recherches plus approfondies», a expliqué la procureure.

«Ce sont des fouilles d'importance, la dernière fois ce n'était que du repérage», a assuré à l'AFP Didier Seban, l'un des avocats du père d'Estelle Mouzin. «C'est un moment important pour nous, ça fait des années qu'on se bat pour que la piste Fourniret soit travaillée», a ajouté Me Seban.

L'hypothèse de l'implication de l'«ogre des Ardennes» dans la disparition d'Estelle Mouzin un soir de janvier 2003, alors qu'elle rentrait de l'école à Guermantes, a été plusieurs fois été explorée, sans succès.

Pour l'avocat, la zone où se déroulent les recherches est un lieu «central» dans le parcours du tueur en série: «le domicile se trouve à 50 mètres de l'endroit où il a tué Farida Hammiche», a souligné Me Sebban.

Michel Fourniret, 76 ans, a été condamné le 16 novembre une deuxième fois à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat de Farida Hammiche, femme d'un ex-codétenu, afin de s'emparer du trésor du «gang des postiches».

Il avait déjà été condamné une première fois à la perpétuité en 2008 pour les meurtres de sept jeunes femmes.

Piste plusieurs fois explorée

Dans l'affaire Estelle Mouzin, la piste Fourniret a été une nouvelle fois relancée en février, alors que le tueur en série a avoué avoir tué deux autres jeunes femmes disparues dans les années 90 dans l'Yonne, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece.

C'est à ce moment-là que le tueur en série a livré des «aveux en creux» sur son implication dans la disparition d'Estelle Mouzin, avait estimé à l'époque Corinne Herrmann, autre avocate du père de la fillette, demandant que la piste soit de nouveau explorée.

Début 2007, la police avait une première fois mis «l'ogre des Ardennes» hors de cause dans cette affaire. Six ans plus tard, l'expertise de milliers de poils et cheveux prélevés dans sa voiture n'avait pas non plus permis de trouver de traces d'Estelle. L'avocat de Michel Fourniret avait alors rappelé que son client niait tout lien avec l'affaire.

Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003 vers 18H30 alors qu'elle rentrait de l'école. Son père, bottes en caoutchouc aux pieds, avait arpenté sans relâche les environs de Guermantes, après la disparition de la benjamine de ses trois enfants.

Il avait ensuite fait connaître à la France entière le visage d'Estelle, par des affiches placardées dans les lieux publics, les aéroports, les bureaux de Poste ou les couloirs du métro parisien. Chaque année depuis 15 ans, les proches de la fillette défilent lors d'une marche silencieuse dans le petit village de Seine-et-Marne.

Fin 2017, l'hypothèse d'une implication de Nordahl Lelandais, soupçonné d'avoir enlevé et tué la petite Maëlys, avait été «vérifiée» et «la porte avait été refermée», avait indiqué à l'AFP une source policière.

Pour autant, «on ne fermera jamais le dossier Estelle Mouzin. On reçoit des courriers toutes les semaines» de gens qui se présentent comme des témoins, avait-elle ajouté. (afp/nxp)

Créé: 27.11.2018, 11h16

Articles en relation

Michel Fourniret a été condamné à perpétuité

«Gang des postiches» L'«ogre des Ardennes» a été condamné à perpétuité dans l'affaire du vol du trésor du «gang des postiches» en France. Plus...

L'«ogre des Ardennes» était un «joueur»

France Le procès du tueur en série français Michel Fourniret se poursuivait mercredi avec l'évocation de zones d'ombre. Plus...

«C'est comme un obus explosif dans votre tête»

Procès Fourniret Le procès du tueur en série Michel Fourniret s'est ouvert mardi, dans les Yvelines, en France. Plus...

L'«ogre des Ardennes» de retour devant les juges

France Michel Fourniret, tueur en série français, doit une nouvelle fois répondre d'assassinat. Cette fois-ci pour avoir tenté de s'approprier un butin. Plus...

30 ans après, le procès de Fourniret peut débuter

France Trente ans après le meurtre de Farida Hammiche, Michel Fourniret, tueur et violeur en série, sera enfin jugé. Le procès débutera mardi et se déroulera jusqu'à vendredi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...