La France est «l'homme malade de l'Europe»

Union européenneLe ministre polonais des affaires étrangères, Jacek Czaputowicz, a déclaré que la France tirait l'UE vers le bas.

Les relations entre la France et la Pologne n'ont pas beaucoup évolué depuis que les conservateurs sont à la tête du pays.

Les relations entre la France et la Pologne n'ont pas beaucoup évolué depuis que les conservateurs sont à la tête du pays. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France est «l'homme malade de l'Europe» et ses problèmes causent du tort à l'Union européenne, a affirmé lundi le ministre polonais des Affaires étrangères en évoquant le mouvement des «gilets jaunes» et l'attentat djihadiste, de Strasbourg qui a fait cinq morts, dont un Polonais.

«La France est l'homme malade de l'Europe, elle tire l'Europe vers le bas, alors que la Pologne en est un point lumineux», a déclaré Jacek Czaputowicz à la télévision Polsat News.

Des relations frileuses

Les relations entre la France et la Pologne manquent de chaleur depuis l'arrivée au pouvoir des conservateurs à Varsovie en 2015, avec, entre autres, l'abandon d'un contrat pour les hélicoptères Caracal, des divergences de vues sur le travail des Polonais - et notamment des transporteurs routiers - à l'étranger, et l'absence de projet d'une visite du président Emmanuel Macron à Varsovie.

«L'attaque terroriste prouve que quelque chose ne va pas en France, les protestations au cours des dernières semaines, le retrait du président Macron de la réforme de l'Etat, c'est triste», a estimé M. Czaputowicz.

«Si en même temps, on donne des leçons à la Pologne, il y a quelque chose qui ne va pas. Il faut d'abord mettre de l'ordre dans son propre pays», a encore déclaré M. Czaputowicz.

L'attentat de Strasbourg

L'attentat de mardi contre le marché de Noël de Strasbourg a fait cinq morts, dont un Polonais de 36 ans, une figure de la vie culturelle locale, décédé dimanche soir. «Je pense qu'il y a une forte menace pour l'Etat de droit en France, au sens du respect du déficit des finances publiques», a dit le ministre polonais, renvoyant à Paris une critique qui vise fréquemment son propre pays.

Le gouvernement conservateur polonais est sous le feu des critiques pour ses réformes du système judiciaire qui, selon l'UE, portent atteinte à l'indépendance de la justice et créent un danger pour le respect de l'Etat de droit en Pologne ce qui pourrait conduire à une suspension des droits de vote de ce pays au sein de l'UE.

Saisie par la Commission européenne, la Cour de justice de l'UE (CJUE) a sommé en octobre la Pologne de suspendre «immédiatement» sa réforme de la Cour suprême. Fin 2017, la Commission européenne a également déclenché contre la Pologne la procédure de l'article 7 de l'UE sur le respect de l'Etat de droit. (afp/nxp)

Créé: 17.12.2018, 14h09

Articles en relation

La COP24 baisse le rideau sur un accord sans effusion

COP24 Les 196 pays réunis à la COP24 de Katowice ont adopté samedi les règles d'application de l'accord de Paris sur le climat. Plus...

L'Union européenne prolonge l'équivalence boursière

Suisse La Commission européenne a prolongé de six mois la reconnaissance de l'équivalence boursière suisse. Berne en prend acte. Plus...

Donald Trump veut un divorce net

Brexit Les partisans d'une rupture complète avec l'Union européenne peuvent compter sur le soutien du président américain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...