Grève en France: trains et vols annulés en Suisse

FranceLe trafic TGV entre la Suisse et la France est perturbé ce jeudi en raison de la grève nationale dans l'Hexagone. Les CFF déconseillent les voyages vers cette destination du 5 au 8 décembre.

Grève reconduite en France.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 806'000 personnes ont manifesté jeudi en France, dont 65'000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur. Des secteurs entiers d'activité ont tourné au ralenti dans le cadre d'une mobilisation contre la réforme des retraites, promesse-phare d'Emmanuel Macron.

La CGT a décompté de son côté plus de 1,5 million de personnes dans les rues, dont 250'000 manifestants à Paris. «C'est beau cette manifestation avec les avocats, les gilets jaunes, les soignants, les pompiers, ça fait plaisir», s'est réjoui Pascal Marichala, chercheur au CNRS venu en famille à Bordeaux, où 20'000 personnes ont battu le pavé selon la préfecture, 53'000 selon la CGT.

«Il y a plein de monde»

On comptait au moins 33'000 personnes à Toulouse, 25'000 à Marseille, 20'000 à Lyon. A Paris, où le chiffre de la préfecture n'était pas encore disponible en fin d'après-midi, la CGT annonçait 250'000 personnes.

«Ca me rappelle 68! C'est bourré, il y a plein de monde!», commentait Désiré, 79 ans, 59 ans de militantisme à Lutte ouvrière, dans le cortège parisien, très compact et encadré d'un important service d'ordre syndical et de quelque 6000 policiers et gendarmes, en présence de «blocs noirs».

Incidents à Paris

Vers 16 heures, des incidents ont éclaté à Paris. Une remorque de chantier a été retournée et incendiée et plusieurs vitrines ont été brisées non loin de la place de la République, tandis que les forces de l'ordre essuyaient des jets de projectile et répliquaient par des tirs de lacrymogène.

Une partie des manifestants a dû quitter le cortège très tôt, certains tentant de le rattraper par la suite et exprimant leur frustration vis-à-vis de la police ou des «blocs noirs».

A 18 heures, 60 personnes étaient en garde à vue en marge de la manifestation, a indiqué le parquet. Selon plusieurs sources, trois journalistes ont été blessés. Des affrontements entre policiers et manifestants ont également eu lieu dans plusieurs autres villes, dont Lyon, Montpellier ou Toulouse.

Hommage aux syndicats

En dépit des incidents, le Premier ministre, Edouard Philippe, a «rendu hommage» aux syndicats, notant que dans «un très grand nombre de villes», les manifestations «se sont bien passées car elles ont été bien organisées».

«C'est une très forte mobilisation dans le public comme dans le privé», s'est réjoui plus tôt Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, dans le carré de tête parisien.

Macron «déterminé»

Face au mouvement, le président Emmanuel Macron est «calme et déterminé à mener cette réforme, dans l'écoute et la consultation», a indiqué l'Élysée, précisant que «le Premier ministre s'exprimerait vers le milieu de la semaine prochaine sur l'architecture générale de la réforme». «Il reste des marges de négociation», a assuré la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, précisant que le système prendrait en compte les «situations spécifiques».

A l'origine de la mobilisation, le futur «système universel» de retraites par points, censé remplacer les 42 régimes existants (général, des fonctionnaires, privés, spéciaux, autonomes, complémentaires). L'exécutif promet un système «plus lisible» et «plus juste», quand les opposants craignent une «précarisation» des retraités.

Soutenus par les Français

Plusieurs récents sondages ont montré que le mouvement, à l'appel de la CGT, FO, la FSU et Solidaires ainsi que plusieurs organisations de jeunesse, était majoritairement soutenu par les Français. Pour Pierre Malige, 42 ans, professeur à l'université manifestant à Nantes, «on ouvre la voie à la capitalisation, parce qu'on va avoir une baisse des pensions».

Dans les transports, on comptait 90% de TGV et 80% de TER annulés, et 10 lignes du métro parisien fermées. Le taux de grévistes à la SNCF a atteint 55,6% en moyenne, jamais vu depuis 2007, et 85,7% parmi les conducteurs, selon la direction. Répercussions directes en Suisse: seul un aller et retour Paris-Bâle était prévu ce jeudi, comme vendredi.

Sept des huit raffineries françaises étaient en grève et les compagnies aériennes ont été priées de réduire de 20% leur programme jeudi et vendredi. Air France a annoncé l'annulation de 30% de ses vols intérieurs et 10% de ses moyen-courriers, EasyJet, Transavia et Ryanair supprimant également des vols. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2019, 05h39

Galerie photo

France: la réforme des retraites passe par la grève

France: la réforme des retraites passe par la grève Une grève générale a eu lieu le 5 décembre 2019 en France pour protester contre la réforme de retraites visant à harmoniser les différents régimes ayant cours. Mais le gouvernement tient bon.

Trottinettes sabotées

Le groupe activiste Extinction Rebellion (XR) a revendiqué jeudi la «mise hors service» de 3600 trottinettes électriques en libre service, pour dénoncer leur impact écologique et soutenir la grève contre la réforme des retraites.

L'opération a été menée à Paris (2020 engins mis hors d'usage selon XR), Lyon (1500) et Bordeaux (90), «en recouvrant leur QR code pour les rendre inutilisables» en empêchant le déblocage des appareils à l'aide du smartphone de l'utilisateur, a indiqué XR dans un communiqué. Il ne s'agit donc pas d'une dégradation permanente, a souligné une source à XR.

L'opérateur Dott déplore plus d'une centaine de dégradations sur les 3000 trottinettes qu'il exploite à Paris et «une dizaine» de cas à Lyon (pour 2000 trottinettes), a affirmé à l'AFP Matthieu Faure, directeur commercial et marketing. «Nous avons des patrouilleurs sur le terrain qui sont équipés de dissolvant» pour enlever les traces de marqueurs et «vérifier s'il n'y a pas d'autre dégradation», a-t-il ajouté.

Les raisons de la gréve

Retraites - Les manifestants protestent contre le «système universel» de retraites par points, censé remplacer les 42 régimes existants (fonctionnaires, privés, régimes spéciaux, complémentaires). Si l'exécutif promet un système «plus lisible» et «plus juste», les opposants s'attendent à une «précarisation» des retraités.

Paralyser l'économie - Les syndicats ont appelé tous les secteurs à faire part de leur mécontentement. «Nous devons paralyser l'économie», a déclaré Christian Grolier, un des représentants du syndicat Force Ouvrière. «Il faut miser sur un bon gros coup», a estimé aussi Yves Veyrier, secrétaire général du même syndicat, qui appelle à cette «première journée» avec la CGT, la FSU, Solidaires et des organisations de jeunesse.

Articles en relation

La vice-présidente du parti MoDem inculpée

France Marielle de Sarnez est mise en examen dans le cadre d'une enquête sur des emplois présumés fictifs au Parlement européen. Plus...

Grève nationale: 245 manifestations prévues

France L'hexagone se prépare face aux Français qui défileront demain contre la réforme des retraites. Rien qu'à Paris, 6000 policiers seront déployés. Plus...

EasyJet annule 70 vols en Suisse

Trafic aérien En raison des grèves prévues jeudi en France, de nombreux vols de la compagnie low-cost sont supprimés. Ryanair est aussi touchée. Plus...

Plus qu'un TGV par jour entre la Suisse et Paris

Transport En raison de la grève nationale dans l'Hexagone, un seul train circulera entre notre pays et la France. La situation devrait perdurer jusqu'au 8 décembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...