Passer au contenu principal

JuliegateHollande a rendu visite à Trierweiler jeudi soir

Selon i>Télé, Valérie Trierweiler pourrait être transférée la semaine prochaine dans une clinique de repos en région parisienne.

Julie Gayet sera indemnisée pour des photos volées d'elle et de François Hollande, prises à l'Elysée et publiées dans le magazine Voici. (Mardi 5 juillet 2016)
Julie Gayet sera indemnisée pour des photos volées d'elle et de François Hollande, prises à l'Elysée et publiées dans le magazine Voici. (Mardi 5 juillet 2016)
AFP
Le PDG de Prisma Media, Rolf Heinz, sera jugé le 5 juillet 2016 pour avoir diffusé les clichés volés à l'Elysée. (mardi 7 juillet 2016)
Le PDG de Prisma Media, Rolf Heinz, sera jugé le 5 juillet 2016 pour avoir diffusé les clichés volés à l'Elysée. (mardi 7 juillet 2016)
AFP
François Hollande et Julie Gayet se rencontraient dans un appartement situé à deux pas de l'Elysée à la rue du Cirque, dans le 8e arrondissement de Paris.
François Hollande et Julie Gayet se rencontraient dans un appartement situé à deux pas de l'Elysée à la rue du Cirque, dans le 8e arrondissement de Paris.
Google Street View
1 / 13

François Hollande a rendu visite jeudi à sa compagne Valérie Trierweiler, a indiqué vendredi l'Elysée. La Première Dame de France est hospitalisée à Paris depuis les révélations sur la liaison supposée entre le chef de l'Etat et l'actrice Julie Gayet.

Le président ne s'était jusque là pas rendu à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière où Valérie Trierweiler, 48 ans, a été admise vendredi dernier pour «prendre du repos», l'Elysée n'ayant donné aucune autre précision sur son état de santé.

Selon «RTL», les médecins refusaient jusqu'à présent que François Hollande se rende au chevet de sa compagne «une pratique répandue dans les cas de détresse psychologique», dit la radio. Selon i>Télé, Valérie Trierweiler pourrait être transférée la semaine prochaine dans une clinique de repos en région parisienne.

Lors de sa conférence de presse de rentrée, mardi, le président français s'est engagé à clarifier sa situation avec sa compagne avant son voyage diplomatique aux Etats-Unis, qui débutera le 9 février.

Assignation contre «Closer»

L'hebdomadaire «Closer», qui a révélé les liens entre François Hollande et Julie Gayet, a reçu pour sa part une assignation de l'actrice pour atteinte à la vie privée, a-t-on appris auprès de l'hebdomadaire.

Julie Gayet, qui a démenti être enceinte, réclame 50'000 euros de dommages et intérêt, 4000 euros pour les coûts de procédure, ainsi qu'une publication judiciaire sur la moitié de la couverture du magazine.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.