Passer au contenu principal

Le frère du président libéré sous caution

Hossein Fereydoun, arrêté dimanche pour délits «financiers», a été libéré lundi soir sous caution.

Hossein Fereydoun.
Hossein Fereydoun.
AFP

«Le tribunal a accepté la caution», a affirmé l'agence Isna. Selon les médias, la caution initiale avait été fixée à 500 milliards de rials (13,3 millions de dollars), mais finalement le tribunal a accepté une caution d'environ 9,3 millions de dollars.

Les charges pesant contre le frère du président Hassan Rohani portent sur des délits «financiers», avait déclaré dimanche le porte-parole de la justice Gholamhossein Mohseni-Ejeie en annonçant son emprisonnement. Il avait ajouté qu'en cas de versement de la caution, «il sera libéré» mais que «l'affaire poursuivra son cours».

Le président Hassan Rohani n'a pas réagi à l'arrestation de son frère. Le nom de Hossein Fereydoun est cité depuis plus d'un an dans plusieurs affaires de corruption, notamment des délits bancaires.

«Infractions financières»

Il y a un an, le chef de l'Inspection générale, Nasser Seraj, avait affirmé que M. Fereydoun avait «fait pression» pour nommer à la tête de la banque Refah un de ses proches, Ali Sedghi, qui a été accusé de nombreuses «infractions financières». Il a été ensuite écarté de la direction de la banque.

Le nom du frère de M. Rohani a été également cité dans un autre dossier impliquant Ali Rastegar Sorkheie, le patron de la banque Melat, qui a été arrêté pour son implication dans une «grande affaire de corruption bancaire» par les services de renseignements des Gardiens de la révolution, selon l'agence Tasnim liée aux conservateurs.

Les conservateurs avaient demandé à plusieurs reprises l'arrestation de Hossein Fereydoun pour corruption. Ces derniers mois, le président Rohani et les responsables du pouvoir judiciaire contrôlé par les conservateurs, n'ont cessé de se lancer des attaques virulentes.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.