Passer au contenu principal

Le frère du tueur de Liège arrêté puis relâché

La police redoutait que Dimitri Herman veuille venger son frère, tué par la police après avoir abattu trois personnes.

Le frère de Benjamin Herman, auteur de la tuerie de Liège en Belgique, a été brièvement interpellé mercredi par la police belge alors qu'un avis de recherche avait été émis des deux côtés de la frontière franco-belge, ont indiqué jeudi à l'AFP des sources proches du dossier.

Dimitri Herman, 34 ans, faisait l'objet d'un avis de recherche diffusé également mercredi par l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat) en France. Selon cet avis, l'homme -- connu de la justice belge pour des délits -- était soupçonné de vouloir venger la mort de son frère en attaquant les forces de l'ordre, ont précisé ces sources, confirmant des informations du quotidien belge «La Dernière Heure». L'avis a été levé jeudi matin.

Interpellé à Liège, Dimitri Herman a en effet été remis en liberté mercredi soir après une audition de quelques heures qui a permis aux enquêteurs d'écarter toute intention «belliqueuse» de sa part, selon «La Dernière Heure».

Mardi matin dans le centre de Liège (est de la Belgique), Benjamin Herman, un délinquant belge de 31 ans qui bénéficiait d'un congé pénitentiaire, a tué trois personnes dont deux policières, en criant plusieurs fois «Allahou Akbar» («Dieu est grand»).

Revendiqué par l'EI

L'attaque a été revendiquée mercredi soir par le groupe djihadiste Etat islamique qui a présenté son auteur comme un de ses «soldats». Les faits ont été qualifiés d'«assassinats terroristes» par la justice belge, qui a notamment relevé que le modus operandi de Benjamin Herman était celui auquel l'EI appelle régulièrement dans sa propagande sur internet.

L'assaillant, qui avait été contact en prison avec plusieurs personnes radicalisées, a d'abord attaqué les deux policières au couteau puis dérobé leurs armes de service pour les tuer par balles alors qu'elle étaient au sol. Un étudiant de 22 ans a également été tué dans une voiture en stationnement.

Selon une source proche du dossier, il était logique que l'avis de recherche émis en Belgique mercredi le soit également en France, le suspect originaire du sud de la Belgique étant susceptible d'avoir franchi rapidement la frontière. Introuvable depuis mardi, Dimitri Herman a finalement été localisé à Liège mercredi après-midi.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.