Le gendre de Trump vante son plan de paix

Conflit israélo-palestinienLe gendre de Donald Trump Jared Kushner se rend à Rabat et Amman pour vanter son plan de paix israélo-palestinien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gendre et conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner, a rencontré le roi du Maroc Mohammed VI mardi à Rabat, a-t-on appris auprès du palais royal. Il est en tournée régionale pour trouver des appuis à son plan de paix israélo-palestinien.

L'entretien organisé à la résidence royale de Rabat, première étape d'une tournée qui conduira ensuite M. Kushner en Israël et en Jordanie, a porté «sur les évolutions et les développements que connaît la région de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient», a indiqué un porte-parole du palais. Le renforcement du partenariat stratégique entre les Etats-Unis et le Maroc a également été au centre des discussions, selon la même source.

Le roi du Maroc préside le «comité Al-Qods» (Jérusalem en arabe), une organisation réunissant les soutiens de la cause palestinienne au sein du monde arabe, créée par l'organisation de la coopération islamique (OCS) pour oeuvrer à la préservation du patrimoine religieux, culturel et urbanistique de la ville sainte.

Boycott des Palestiniens

La Maison-Blanche a prévu de présenter les 25 et 26 juin prochain à Bahreïn le volet économique d'un plan de paix israélo-palestinien promis par le président Donald Trump depuis son élection.

A ce stade, seuls les Emirats arabes unis ont confirmé leur présence au rendez-vous de Bahreïn, qui doit réunir des responsables gouvernementaux, des représentants de la société civile et du monde des affaires sur le thème «De la paix à la prospérité».

Les dirigeants palestiniens, eux, ne feront pas le déplacement: boycottant le gouvernement américain depuis que Washington a reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël en décembre 2017, ils ont fait savoir qu'ils étaient opposés à toute tentative visant à promouvoir «une normalisation économique de l'occupation israélienne de la Palestine», comme l'a dit Saëb Erakat, le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

S'il reste évasif sur le contenu de son plan, entouré du plus grand secret, Jared Kushner promet depuis plusieurs mois des idées nouvelles, soulignant que les approches traditionnelles n'avaient pas permis de parvenir à un accord. Il refuse ainsi de parler de la solution dite «à deux Etats», israélien et palestinien, pourtant au coeur de la diplomatie mondiale depuis des années. (afp/nxp)

Créé: 29.05.2019, 02h14

Galerie photo

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine

Proche Orient: un siècle de conflit entre Israël et Palestine Le conflit israélo-palestinien a pris naissance à la fin du XIXe siècle. De la déclaration Balfour promettant la création d'un Foyer national juif à la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Articles en relation

Le plan de paix américain n'évoquera pas «deux Etats»

Proche-Orient C'est ce qu'a laissé entendre Jared Kushner, gendre et conseiller de Donald Trump, chargé du plan de paix israélo-palestinien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...