Passer au contenu principal

À Gênes, le pont de la honte sera bientôt réduit en gravats

Le chantier de démolition a été inauguré samedi. Les engins sont prêts. Une décision de justice est encore attendue ce lundi.

Samedi, hommes et machines se tiennent prêts à démanteler l’ouvrage autoroutier. Des travaux estimés à 19 millions d’euros.
Samedi, hommes et machines se tiennent prêts à démanteler l’ouvrage autoroutier. Des travaux estimés à 19 millions d’euros.
Keystone

«Les équipes se relaieront pour travailler jour et nuit afin que les travaux de construction du nouveau pont puissent commencer comme prévu à la fin du mois de mars prochain et qu’ils soient terminés à la fin de 2019.» Marco Bucci, le maire de Gênes, a inauguré samedi le chantier de démolition des ruines de l’ouvrage. L’effondrement de ce viaduc autoroutier avait fait 43 morts et des dizaines de blessés le 14 août dernier.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.