Genève-2 pourrait se tenir sans Bachar al-Assad

Guerre en SyrieLe ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, estime que la conférence de paix sur la Syrie qui aura lieu à Genève le 22 janvier se tiendra sans Bachar al-Assad.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conférence de paix sur la Syrie, prévue par l'ONU le 22 janvier prochain à Genève, «va se tenir» entre les représentants du régime, mais sans le président Bachar al-Assad, a déclaré mardi matin le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. Selon lui, l'opposition syrienne sera, elle, modérée.

«Genève-2 va se tenir, mais je rappelle que l'objet de Genève-2, ce n'est pas d'avoir une conversation de café du commerce sur la Syrie, c'est un consentement mutuel entre les représentants du régime, sans Bachar, et l'opposition modérée (pour) arriver à faire un gouvernement de transition doté de tous les pouvoirs», a déclaré le ministre français à la radio France Culture.

«C'est très difficile, mais c'est la seule solution qui permette à la fois de ne pas avoir M. Bachar al-Assad et de ne pas avoir les terroristes», a souligné M. Fabius. «C'est une position juste. Les Américains maintenant soutiennent cette position. Tant mieux !», a ajouté M. Fabius.

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a de son côté estimé que la conférence de Genève serait «la meilleure occasion (...) de former un gouvernement de transition d'un commun accord».

Le médiateur de l'ONU, Lakhdar Brahimi, rencontrera une nouvelle fois le 20 décembre des responsables russe et américain pour préparer cette conférence, et en particulier pour en choisir les participants.

Absence de l'ASL

Le chef de l'armée syrienne libre (ASL), le général Salim Idriss, a pour sa part annoncé mardi que les forces qui lui sont fidèles ne participeraient pas à la conférence du 22 janvier à Genève. «Les conditions ne sont pas réunies pour organiser les pourparlers de Genève-2 à la date indiquée. En tant que force militaire et révolutionnaire, nous ne participerons pas à la conférence», a-t-il déclaré à la chaîne de télévision al-Djazira.

«Nous ne cesserons pas le combat pendant la conférence et après celle-ci. Ce qui nous préoccupe, c'est d'acquérir les armes dont nos combattants ont besoin», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Créé: 26.11.2013, 10h16

Dossiers

Articles en relation

Les Syriennes utilisées comme armes de guerre

Proche-Orient Pendant la guerre en Syrie, de nombreuses femmes ont été violées, utilisées comme boucliers ou enlevées pour servir de monnaie d'échange. Plus...

La conférence Genève-2 sur la Syrie débutera le 22 janvier

Négociations La conférence de Genève sur la Syrie débutera le 22 janvier, a annoncé lundi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Plus...

Les armes chimiques pourraient être détruites en mer

Guerre en Syrie Pour l'heure, aucun pays n'a accepté de détruire l'arsenal chimique syrien sur son sol, à défaut l'OIAC envisage de détruire les armes en pleine mer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.