Le génocide de Srebrenica contesté

BosnieLe chef des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik, a réclamé mardi l'annulation d'un rapport gouvernemental sur le génocide de Srebrenica en 1995.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rapport de 2004, réalisé sous un précédent gouvernement, constituait la première reconnaissance officielle par les Serbes de Bosnie de l'ampleur de ce massacre dans lequel 8000 hommes et garçons musulmans ont été tués, ce qui a constitué la pire atrocité en Europe depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Mardi, le président ultranationaliste de la Republika Srpska - l'entité des Serbes de Bosnie (RS) - Milorad Dodik a exhorté ses députés à rejeter ce rapport, le qualifiant de «partial et faux». M. Dodik a refusé de reconnaître cette tuerie de masse commise par les forces armées serbes de Bosnie comme un génocide, alors que deux cours internationales l'ont qualifiée ainsi.

D'après M. Dodik, cité par l'agence de presse FENA, ce rapport, qui contient les noms de 7806 victimes, n'est «pas pertinent, très sélectif, erroné, sans preuves, partial, déforme les faits, contribue à donner une fausse image des événements à Srebrenica et dans ses environs».

Candidature à la présidence de la Bosnie

Milorad Dodik, qui a annoncé sa candidature à la présidence tripartite de la Bosnie le 7 octobre prochain, a également appelé à «une commission internationale» pour rédiger «un rapport final sur Srebrenica».

Les Serbes de Bosnie ont longtemps minimisé la gravité du massacre de Srebrenica, au cours duquel des forces Serbes de Bosnie ont exécuté pendant plusieurs jours des milliers d'hommes et adolescents musulmans qui se croyaient à l'abri dans une enclave sous protection des Casques bleus des Nations unies.

Le patron des Serbes de Bosnie avait déjà appelé à une révision de ce rapport en 2010, lorsqu'il était Premier ministre de la RS, affirmant qu'il avait été rédigé «sous la pression» de la communauté internationale.

Le Premier ministre de Bosnie a condamné mardi cette sortie comme une «manoeuvre pré-électorale» visant à détourner l'attention du public.

«Personne, pas même une institution de Bosnie, ne pourrait affecter les décisions des tribunaux internationaux», a déclaré Denis Zvizdic, cité par l'agence FENA. La délégation de l'Union européenne en Bosnie a pour sa part «rejeté toute tentative» visant à «nier le génocide de Srebrenica».

Près de 100'000 morts

Le massacre de Srebrenica est le seul épisode de la guerre de Bosnie (1992-1995) à avoir été reconnu comme génocide par deux cours internationales: la Cour internationale de Justice (CIJ) et le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Ce conflit interethnique en Bosnie a fait près de 100'000 morts et plus de deux millions de réfugiés et de déplacés.

Il s'est achevé par la signature de l'accord de paix de Dayton (Etats-Unis). La Bosnie de l'après-guerre est divisée en deux entités, l'une serbe, l'autre croato-musulmane, qui sont largement autonomes et reliées par de faibles institutions centrales. (afp/nxp)

Créé: 14.08.2018, 20h22

Articles en relation

Karadzic: «Nous n'étions qu'un seul peuple»

La Haye L'ex-chef politique des Serbes de Bosnie a continué à nier tout génocide à Srebrenica, au dernier jour de son procès en appel. Plus...

Perpétuité pour Ratko Mladic, le «boucher des Balkans»

La Haye La justice internationale a condamné l'ex-chef des Serbes de Bosnie à la prison à perpétuité pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Plus...

Les mères de Srebrenica ont applaudi et pleuré

Procès Mladic De nombreuses femmes étaient devant des télévisions installées au mémorial de Potocari, pour entendre que le «Boucher des Balkans» mourrait bien en prison. Plus...

Verdict Mladic: «le moment est enfin arrivé»

Justice internationale Ratko Mladic connaîtra son sort mercredi. Les familles des victimes du massacre de Srebrenica veulent que le TPIY prononce une lourde peine contre l'ex-chef des Serbes de Bosnie. Plus...

Vingt-deux ans après le massacre de Srebrenica

Bosnie-Herzégovine Video Le 11 juillet 1995, près de 8000 hommes étaient massacrés dans l'enclave musulmane. Vidéo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...