Grand déballage en vue dans l'affaire Petrobras

BrésilLes aveux d'anciens cadres du géant du BTP Odebrecht va faire doubler le nombre de suspects, annonce le procureur.

«Nous avons été surpris. Que les études internationales montrent que la corruption au Brésil est enracinée et systématique est une chose, voire le monstre devant ses yeux en est une autre», avoue le procureur brésilien Deltan Dallagnol. «Nous enquêtons sur des milliers de délits de plusieurs millions commis par des centaines de personnes», a-t-il  résumé. (Image - 26 janvier 2017)

«Nous avons été surpris. Que les études internationales montrent que la corruption au Brésil est enracinée et systématique est une chose, voire le monstre devant ses yeux en est une autre», avoue le procureur brésilien Deltan Dallagnol. «Nous enquêtons sur des milliers de délits de plusieurs millions commis par des centaines de personnes», a-t-il résumé. (Image - 26 janvier 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nombre de suspects impliqués dans le scandale de corruption Petrobras va doubler avec les aveux d'anciens cadres du géant du BTP Odebrecht, a affirmé à l'AFP le procureur brésilien Deltan Dallagnol.

«Nous nous attendons à ce que l'opération double de volume. La collaboration d'Odebrecht et de nombre de ses cadres apportera des preuves qui donneront lieu à de nouvelles enquêtes dans tout le Brésil», a expliqué le principal responsable de l'opération Lava-Jato (Lavage-express), qui a déjà mené 259 personnes sur le banc des accusés.

Parmi elles, plus d'une centaine d'hommes politiques soupçonnés d'accepter des pots-de-vin de la part de puissants groupe de construction du pays à leur profit personnel ou celui de leur parti en échange de contrats surfacturés avec Petrobras.

Remises de peine

Premier groupe de BTP du Brésil, Odebrecht a noué des accords de collaboration pour obtenir des remises de peine pour 77 cadres supérieurs de l'entreprise. Parmi eux, le PDG, Marcelo Odebrecht, qui purge déjà une peine de 19 ans de prison. Selon le procureur Dallagnol, les enquêteurs ont été stupéfaits par l'ampleur et la sophistication du système orchestré par l'entreprise.

«Nous avons été surpris. Que les études internationales montrent que la corruption au Brésil est enracinée et systématique est une chose, voire le monstre devant ses yeux en est une autre», a-t-il avoué.

«Nous enquêtons sur des milliers de délits de plusieurs millions commis par des centaines de personnes», a résumé le jeune procureur de 37 ans.

130 politiques

Selon la presse brésilienne, les confessions négociées dans le plus grand secret avec les cadres d'Odebrecht viseraient 130 hommes politiques de tous bords. Parmi les politiciens cités figurent des personnalité de premier plan, dont le président Michel Temer.

L'homologation des accords de collaboration avec Odebrecht a été freinée par la mort du juge de la Cour Suprême Teori Zavascki, chargé du volet politique du scandale, décédé dans un accident d'avion le 19 janvier.

Deltan Dallagnol a estimé que le juge de la Cour Suprême qui reprendra le flambeau aura un rôle décisif fans la poursuite de l'enquête. «Sa mentalité, sa façon de penser, sa vision du monde et du droit peuvent déterminer le succès ou l'échec de toute l'opération», a-t-il expliqué. (AFP/nxp)

Créé: 27.01.2017, 00h55

Galerie photo

Articles en relation

Un juge de l'enquête Petrobras tué dans un crash

Brésil Un juge jouant un rôle clé dans l'enquête sur le vaste scandale de corruption Petrobras est mort dans un accident d'avion. Plus...

Berne exige 200 millions dans le scandale Petrobras

Corruption au Brésil Une amende record totalisant 3,5 milliards est prononcée aux Etats-Unis, au Brésil et en Suisse. Plus...

Petrobras: la Suisse condamne trois sociétés

Brésil Au total, la justice a demandé mercredi plus de 200 millions de francs, dans le cadre du scandale de corruption. Plus...

Un proche du président brésilien démissionne

Petrobras Cette démission d'un proche conseiller, qui nie être impliqué dans le scandale Petrobras, fragilise un peu plus Michel Temer. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.