Greenpeace contraint de fermer deux bureaux

Inde En conflit avec le gouvernement indien, l'ONG a annoncé la fermeture de deux antennes locales ainsi qu'une réduction de ses effectifs.

Greenpeace va fermer ses bureaux à New Delhi et à Patna.

Greenpeace va fermer ses bureaux à New Delhi et à Patna. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Greenpeace a annoncé la fermeture de deux bureaux en Inde et la réduction «considérable» de ses effectifs dans le pays. Ces mesures interviennent après des accusations du gouvernement selon lesquelles l'ONG aurait violé les règlements indiens sur le financement étranger.

L'organisation de défense de l'environnement est à couteaux tirés avec le gouvernement de Narendra Modi auquel elle reproche les dommages environnementaux causés par la grande dépendance du pays au charbon, la déforestation et les projets nucléaires.

Greenpeace va fermer ses bureaux à New Delhi et à Patna (est) et «réduire considérablement sa taille», a fait savoir l'ONG samedi. Elle licencie près de 40 employés, soit le tiers de ses salariés, a affirmé à l'AFP un ancien employé sous couvert d'anonymat.

Avoirs bancaires gelés

En 2015, les autorités avaient gelé les avoirs bancaires de Greenpeace en Inde, accusant l'ONG d'avoir violé les règlements indiens sur le financement étranger.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2014, Narendra Modi a annulé les permis de travailler de près de 15'000 ONG financées depuis l'étranger.

L'an passé, le principal bureau de Greenpeace à Bangalore (sud) avait fait l'objet d'une descente de police et près d'une dizaine de ses comptes bancaires avaient été gelés.

L'ONG rejette les accusations des autorités et affirme qu'elle reçoit des dons à l'intérieur de l'Inde. «Greenpeace India est la voix de milliers de donateurs, militants et bénévoles indiens», a plaidé Diya Deb, directrice de campagne chez Greenpeace dans le communiqué annonçant les coupes. (ats/nxp)

Créé: 03.02.2019, 17h47

Articles en relation

Greenpeace voit un risque de «saturation» mondiale

Déchets nucléaires Selon Greenpeace, il existe actuellement «un stock mondial d'environ 250'000 tonnes de combustibles usés hautement radioactifs». Plus...

En haut de la plus grande centrale à charbon de l'UE

Pologne Des militants de Greenpeace ont escaladé mardi la cheminée de la plus grande centrale à charbon de l'Europe. Plus...

Greenpeace contre les emballages plastiques

Environnement L'organisation écologique dénonce les grands magasins pour leur utilisation de contenant en plastique. Migros et Coop nuancent. Plus...

Greenpeace bloque des pétroliers à Vancouver

Canada Pour protester contre la construction d'un oléoduc, des militants de Greenpeace ont bloqué pendant 2 jours le port de Vancouver. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.