Gros déploiement policier dimanche sur les Champs-Elysées

Euro 2016Un déploiement important de forces de l'ordre va être mis en place dans les rues de Paris, pour la finale de l'Euro 2016.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois mille quatre cents policiers et gendarmes seront déployés dimanche soir sur les Champs-Elysées après la finale Portugal-France de l'Euro-2016, mais aucun défilé n'est prévu le lendemain sur l'avenue parisienne même en cas de victoire des Bleus, ont annoncé samedi les autorités.

Pour des raisons matérielles, «ce n'est pas possible, on ne peut pas envisager de laisser circuler des masses lundi» sur les Champs-Elysées, a précisé devant la presse le préfet de la capitale, Michel Cadot.

Les Français, s'ils gagnent, ne pourront donc pas y défiler à bord d'un bus comme ils l'avaient fait en 1998 après la coupe du monde.

M. Cadot a notamment invoqué les dispositions prises pour les cérémonies de la fête nationale du 14 juillet, pour lesquelles des barrières commencent à être installées.

Concernant les mesures de sécurité prises dimanche soir, le préfet a ajouté que près de 1300 policiers et gendarmes seraient également déployés au Stade de France à Saint-Denis où se déroulera la rencontre, près de 1400 dans la fan zone de Paris et 700 dans les transports en commun. (afp/nxp)

Créé: 09.07.2016, 17h42

Articles en relation

«Pas de pression, mais de l'adrénaline»

Euro 2016 L'entraîneur français est conscient des enjeux mais refuse de céder au stress. Plus...

Ibrahimovic, Müller, Hart... Ceux qui restent sur un échec

Football - Euro 2016 Zlatan, Thomas Müller et Joe Hart font partie du lot des stars qui ont raté leur Euro-2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.