Un hacker russe jugé aux Etats-Unis

ProcèsUn homme, extradé de République tchèque, est jugé en Californie pour avoir piraté les sites internet LinkedIn et Dropbox.

Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un hacker russe inculpé aux Etats-Unis en 2016 pour avoir notamment piraté les sites internet de LinkedIn et de Dropbox a été présenté vendredi à la justice américaine après avoir été extradé de République tchèque.

Agé de 30 ans, selon le ministère de la Justice, Evgueni Nikouline, a été présenté à un juge de San Francisco (Californie).

Le ministère tchèque de la Justice avait auparavant confirmé «l'extradition du citoyen russe E. Nikouline vers les Etats-Unis». L'opération d'extradition «a été réalisée dans la nuit», avait précisé la porte-parole du ministère, Tereza Schejbalova, sur Twitter.

Selon le ministère américain de la Justice, les sites visés par les attaques étaient LinkedIn, Dropbox et Formspring dont les sièges sont tous dans la région de San Francisco.

Nikouline aurait non seulement piraté des ordinateurs mais aussi introduit dans certains d'entre eux des virus malveillants (malware) en utilisant les identités d'employés de LinkekIn et de Formspring.

Arrêté à Prague

«Pirater des ordinateurs est non seulement un crime mais encore une menace directe contre la sécurité et la vie privée des Américains», a affirmé le ministre de la Justice Jeff Sessions, cité dans le communiqué.

«Dans ce cas précis, un citoyen russe est accusé d'avoir pénétré dans les systèmes informatiques de plusieurs sociétés américaines importantes en utilisant des identités volées et obtenant ainsi un accès potentiel aux informations personnelles de millions d'Américains. Ce sont des événements très inquiétants, dont l'origine est encore une fois la Russie. Nous ne tolérerons pas la cybercriminalité et ferons notre priorité d'enquêter sur ces crimes et de lutter contre eux quel que soit le pays où ils trouvent leur origine», a ajouté M. Sessions.

Nikouline avait été arrêté à Prague par la police tchèque et le FBI en octobre 2016 après que Washington eut accusé la Russie d'avoir orchestré une vaste campagne de piratages informatiques pour influencer la campagne présidentielle aux Etats-Unis.

La Russie avait immédiatement reproché à Washington de s'en prendre à un de ses citoyens, mais avait par la suite lancé à son tour un mandat d'arrêt contre Nikouline, l'accusant de fraude sur internet et d'avoir volé de l'argent du système de paiements internationaux WebMoney.

L'ambassadeur de Russie à Prague, Alexeï Kolmakov a affirmé concernant cette expulsion que la République tchèque a «encore préféré (manifester) sa solidarité notoire avec son allié» américain.

M. Sessions a de son côté remercié les autorités tchèques pour leur coopération dans l'arrestation de M. Nikouline et son extradition.

(afp/nxp)

Créé: 30.03.2018, 21h31

Articles en relation

Nouvelle vulnérabilité «effarante» chez Intel

High-tech La faille présente sur le programme Intel AMT «permet à un hacker de pirater l'appareil en moins de 30 secondes». Plus...

Uni chinoise prestigieuse piratée par l'EI

Réseau informatique Le hacker s'est identifié lui-même comme «un pirate de l'Etat islamique». Plus...

Taylor Swift se moque de son hacker sur Twitter

Piratage Un pirate a menacé de publier des photos de la star nue. «Amuse-toi bien sur photoshop parce que tu n'as rien» a affirmé la chanteuse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...