Hollande d'accord pour laisser du temps à May

BrexitLe président français estime que Londres doit choisir entre d'une part marché unique et libre-circulation ou alors «un autre statut».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président François Hollande s'est dit jeudi soir d'accord pour laisser le temps à la Première ministre britannique Theresa May de «préparer» la négociation de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne tout en réaffirmant que «le plus tôt sera le mieux».

«Le Royaume-Uni a décidé de sortir de l'Union européenne. C'est son choix, c'est sa responsabilité, et nous respectons cette décision. Nous voulons qu'elle puisse se traduire dans les meilleurs délais, de façon à ce qu'une négociation puisse s'ouvrir (...) Il ne peut pas y avoir de discussion, de pré-négociation avant la négociation. Mais il peut y avoir la préparation de cette négociation. Mais je le répète le plus tôt sera le mieux, dans l'intérêt commun, de l'Europe, du Royaume-Uni, de nos économies respectives», a-t-il déclaré lors d'un point-presse commun avec la Première ministre à l'Elysée.

Le chef de l'Etat, qui s'est entretenu pendant une heure avec la nouvelle cheffe du gouvernement britannique, a par ailleurs souligné que Londres devait choisir entre d'une part marché unique et libre-circulation ou alors «un autre statut».

«Le plus rapidement possible»

Se distinguant de l'Allemagne, François Hollande avait réclamé jeudi midi, lors d'un déplacement à Dublin, que le Royaume-Uni notifie «le plus rapidement possible» son intention de se retirer de l'Union européenne.

Le président français a assuré partager avec la chancelière allemande Angela Merkel «la même approche».

Mais mercredi, Angela Merkel avait laissé entendre le contraire. A l'issue d'une rencontre avec Theresa May, la chancelière s'était montrée compréhensive sur un calendrier ne débutant pas avant la fin de l'année. «Il est dans l'intérêt de tous que la Grande-Bretagne demande cette sortie quand elle aura une position de négociation bien définie», a-t-elle dit. «Une bonne préparation est importante et donc, nous aussi, nous allons attendre le moment» où Londres se décidera à formuler sa demande, à la suite du référendum du 23 juin au cours duquel les Britanniques ont voté pour quitter l'UE, avait insisté Angela Merkel.

(afp/nxp)

Créé: 21.07.2016, 20h40

Articles en relation

Theresa May à Paris après une visite à Berlin

Brexit La Première ministre britannique doit s'entretenir avec François Hollande, après des discussions fructueuses avec Angela Merkel. Plus...

Theresa May emménagera au... 11, Downing Street

Grande-Bretagne La nouvelle Première ministre britannique a choisi de résider au numéro 11, Downing Street, où l'appartement est plus grand. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.