Passer au contenu principal

Fillon manque de «dignité», selon Hollande

Accusé par le candidat de la droite d'être derrière ses déboires judiciaires, le président français s'est défendu vendredi.

Marine Le Pen a appelé vendredi les électeurs de la gauche radicale à «faire barrage» à son rival centriste Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle en France. (Vendredi 28 avril 2017)
Marine Le Pen a appelé vendredi les électeurs de la gauche radicale à «faire barrage» à son rival centriste Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle en France. (Vendredi 28 avril 2017)
AFP
Marine Le Pen est arrivée mercredi à l'heure du déjeuner devant l'usine Whirlpool à Amiens... (Mercredi 26 avril 2017)
Marine Le Pen est arrivée mercredi à l'heure du déjeuner devant l'usine Whirlpool à Amiens... (Mercredi 26 avril 2017)
Keystone
Nicolas Sarkozy a été éliminé dès le 1er tour de la primaire de la droite. Une gifle pour l'ancien président. (20 novembre 2016)
Nicolas Sarkozy a été éliminé dès le 1er tour de la primaire de la droite. Une gifle pour l'ancien président. (20 novembre 2016)
AFP
1 / 106

François Hollande a dénoncé vendredi le manque de «dignité» et de «responsabilité» du candidat de la droite à la présidentielle François Fillon, qui a accusé le chef de l'Etat d'organiser des fuites le visant vers la presse.

«Je ne veux pas rentrer dans le débat électoral, je ne suis pas candidat, mais il y a une dignité, une responsabilité à respecter. Je pense que M. Fillon est au-delà maintenant, ou en-deçà», a déclaré le chef de l'Etat à la radio Franceinfo.

«Scandale d'Etat»

Jeudi soir, François Fillon a dénoncé un «scandale d'Etat» et accusé François Hollande d'organiser à la tête d'un «cabinet noir» les fuites dans la presse sur ses affaires judiciaires, lors d'une émission télévisée sur France 2.

Interrogé sur ce supposé «cabinet noir», M. Hollande a répondu: «Ecoutez, il y a un cabinet heureusement, qui travaille, mais nous n'avons pas à nous mêler des affaires et vous savez ma position, ça a toujours été l'indépendance de la justice, le respect de la présomption d'innocence et ne jamais interférer».

Distancé dans les sondages

François Fillon a vu sa candidature vaciller après des révélations fin janvier sur les emplois fictifs présumés de son épouse Penelope et de deux de ses enfants comme assistants parlementaires.

Ces révélations ont abouti à son inculpation la semaine dernière - une première pour un candidat majeur à la présidentielle française - notamment pour détournement de fonds publics.

Vainqueur surprise de la primaire de la droite, François Fillon, 63 ans, ancien favori des sondages, est désormais distancé par la candidate d'extrême droite Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ancien ministre du président socialiste Hollande repositionné au centre.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.