Hollande encore dans le costume du 11 janvier

FranceUn mois après les attentats, le président de la république surfe encore sur les thèmes de l’unité et de la défense de la République. Analyse.

François Hollande, lors de la conférence de presse tenue à l'Elysée jeudi.

François Hollande, lors de la conférence de presse tenue à l'Elysée jeudi. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’était la conférence de presse du président du 11 janvier!» La formule est de Roland Cayrol. C’est ainsi que le directeur du Centre d’études et d’analyses (Cetan) analyse la prestation jeudi à l’Elysée du président de la république.

Pour sa cinquième grande conférence de presse et surtout pour sa première depuis les attentats de Paris début janvier, François Hollande s’est montré dans ses nouveaux atours de chef d’Etat d’un pays attaqué, blessé, mais grandi par les événements.

«Un mois après des événements qui ont profondément marqué la France. La France a fait face et a fait masse!» glisse François Hollande en préambule d'un court discours d’à peine quinze minutes avant d’ouvrir le volet questions. Outre l’annonce de son départ imminent pour Kiev et Moscou pour tenter de gagner la paix à l’est, François Hollande s’est encore posé en arbitre dans la crise entre la Grèce et l’Union européenne.

«Est-ce un couple? Est-ce un moteur? Ce qui est certain c’est que quand France et Allemagne sont unies, cela pèse non seulement en Europe mais aussi dans le monde», assène un François Hollande très en verve. «Il adopte la posture internationale. C’est aussi une conséquence du 11 janvier. Quand la France parle par-delà ses frontières cela lui réussit», analyse le politologue Jean-Daniel Levy.

Maîtriser le Français

Mais les questions internes et relatives à une forme de refondation des valeurs de la République après les attentats ont été très présentes. La loi sur le renseignement sera débattue en mars et voté avant l’été. La laïcité et l’école sont «les meilleures armes de la République et de la cohésion» et François Hollande veut notamment allouer des moyens supplémentaires pour lutter contre le décrochage scolaire et pour assurer la maîtrise du français.

Vers un service civil

Autres points importants. Pour lutter contre les inégalités territoriales – que Manuel Valls a désignées par le mot controversé d’apartheid – François Hollande veut créer l’agence pour le développement économique. Une structure qui doit surtout harmoniser et coordonner ce qui existe déjà en la matière. Il veut créer aussi une réserve citoyenne et service universel pour permettre aux jeunes, mais aussi à tous les Français, de s’engager pour des missions de la République comme l’éducation et la solidarité.

«Je l’ai trouvé un peu stratosphérique alors qu'on attendait du concret», analyse Roland Cayrol. Le politologue Jean-Daniel Levy fait la même analyse mais en tire d’autres conclusions: «C’est très Mitterrandien, cette manière de botter vers son gouvernement pour mettre en œuvre ce qu’il annonce depuis sa position en hauteur!»

Créé: 05.02.2015, 19h03

Articles en relation

François Hollande: «La France a fait face»

Davos Le président français est venu chercher au WEF le soutien des milieux d’affaires. Sans évoquer la situation économique ardue de son pays. Davos

François Hollande n’est pas un président normal

La Rédaction Xavier Alonso, correspondant à Paris, analyse le rebond de popularité du président français. Plus...

Bond de popularité historique pour François Hollande

Sondage Après les attentats terroristes de Paris, le président français voit sa cote de popularité grimper de 21 points à 40%. Du jamais-vu. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.