Passer au contenu principal

Etats-UnisL'hommage d'Obama au «lion» Joe Biden

Le président a remis jeudi au vice-président la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute récompense civile.

Barack Obama et Joe Biden à la Maison Blanche. (Jeudi 12 janvier 2017)

Barack Obama a rendu hommage jeudi à son vice-président Joe Biden lors d'une cérémonie chargée en émotion à huit jours de la passation de pouvoir. Le futur ex-président a salué «un lion de l'histoire américaine».

«Je n'ai jamais regretté cette décision», a déclaré Barack Obama évoquant son choix de 2008 de nommer à la vice-présidence ce vieux routier de la politique américaine - Joe Biden a siégé 36 années au Sénat - qui a brigué, à deux reprises, la nomination démocrate.

Saluant «un homme extraordinaire avec une carrière extraordinaire», le président a souligné, amusé, que cette cérémonie à la Maison Blanche donnerait aux réseaux sociaux l'occasion d'évoquer une dernière fois leur «bromance» (mot mêlant «brother» et «romance»).

Barack Obama lui a remis la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute récompense civile des Etats-Unis, pour sa «foi dans les Américains», son «amour du pays» et son implication dans la vie politique.

«Ce fut une aventure incroyable», a répondu Joe Biden, 74 ans, saluant «l'intégrité et la décence» du président sortant, «un homme remarquable qui a fait des choses remarquables pour ce pays».

Gaffes et malheurs

Si nombre d'Américains voient toujours aujourd'hui en Joe Biden un homme sympathique, ce spécialiste des affaires étrangères connu aussi pour son large sourire et quelques mémorables gaffes, n'a cependant jamais réussi à sortir en tête de la mêlée démocrate et à convaincre les Américains qu'il avait la stature d'un président.

Les drames personnels qu'il a traversés - sa première femme et sa fille sont mortes dans un accident de voiture en 1972, son fils aîné est décédé d'un cancer il y a près de deux ans - ont façonné Joe Biden. Ses douleurs et ses doutes, qu'il n'hésite d'ailleurs pas à partager, font partie intégrante de son parcours politique.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.