L'hommage d'Obama au «lion» Joe Biden

Etats-UnisLe président a remis jeudi au vice-président la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute récompense civile.

Barack Obama et Joe Biden à la Maison Blanche. (Jeudi 12 janvier 2017)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Barack Obama a rendu hommage jeudi à son vice-président Joe Biden lors d'une cérémonie chargée en émotion à huit jours de la passation de pouvoir. Le futur ex-président a salué «un lion de l'histoire américaine».

«Je n'ai jamais regretté cette décision», a déclaré Barack Obama évoquant son choix de 2008 de nommer à la vice-présidence ce vieux routier de la politique américaine - Joe Biden a siégé 36 années au Sénat - qui a brigué, à deux reprises, la nomination démocrate.

Saluant «un homme extraordinaire avec une carrière extraordinaire», le président a souligné, amusé, que cette cérémonie à la Maison Blanche donnerait aux réseaux sociaux l'occasion d'évoquer une dernière fois leur «bromance» (mot mêlant «brother» et «romance»).

Barack Obama lui a remis la médaille présidentielle de la Liberté, plus haute récompense civile des Etats-Unis, pour sa «foi dans les Américains», son «amour du pays» et son implication dans la vie politique.

«Ce fut une aventure incroyable», a répondu Joe Biden, 74 ans, saluant «l'intégrité et la décence» du président sortant, «un homme remarquable qui a fait des choses remarquables pour ce pays».

Gaffes et malheurs

Si nombre d'Américains voient toujours aujourd'hui en Joe Biden un homme sympathique, ce spécialiste des affaires étrangères connu aussi pour son large sourire et quelques mémorables gaffes, n'a cependant jamais réussi à sortir en tête de la mêlée démocrate et à convaincre les Américains qu'il avait la stature d'un président.

Les drames personnels qu'il a traversés - sa première femme et sa fille sont mortes dans un accident de voiture en 1972, son fils aîné est décédé d'un cancer il y a près de deux ans - ont façonné Joe Biden. Ses douleurs et ses doutes, qu'il n'hésite d'ailleurs pas à partager, font partie intégrante de son parcours politique. (ats/nxp)

Créé: 13.01.2017, 00h15

Articles en relation

Une ado mordue par la chienne des Obama

Etats-Unis Une jeune fille de 18 ans a voulu caresser Sunny, l'un des chiens d'eau portugais des Obama. Mais mal lui en a pris. Plus...

«Yes we did»: Les adieux émus de Barack Obama

Etats-Unis Le 44e président a également souligné les dangers qui menacent la démocratie américaine. Plus...

Joe Biden passe le témoin à Justin Trudeau

Diplomatie Le vice-président américain a dit compter sur le Premier ministre canadien pour garantir l'équilibre international. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.