L'homme aux bidons d'essence était prof

Cathédrale de New YorkL'homme arrêté à la cathédrale de New York avec de l'essence enseignait la philosophie et projetait de partir à Rome.

La cathédrale Saint-Patrick de New York .

La cathédrale Saint-Patrick de New York . Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il enseignait la philosophie et avait acheté un billet d'avion pour Rome: quelques détails ont émergé jeudi sur l'homme arrêté la veille à la cathédrale Saint-Patrick de New York avec deux bidons d'essence et des briquets, deux jours après l'incendie de Notre-Dame de Paris.

La police a identifié jeudi comme Marc Lamparello, 37 ans, le suspect qu'elle avait interpellé mercredi vers 20 heures locales à l'entrée de la cathédrale néo-gothique de la 5e Avenue, au coeur de Manhattan.

M. Lamparello devait être présenté à un juge pour être inculpé de trois chefs d'accusation: tentative d'incendie, mise en danger de la vie d'autrui et effraction, a indiqué jeudi soir un porte-parole de la police, sans pouvoir préciser quand l'inculpation aurait lieu.

«Il semble qu'il n'y ait aucune connexion avec un groupe terroriste ou aucune intention liée au terrorisme», a déclaré aux journalistes le commissaire adjoint de la police new-yorkaise, John Miller.

Evaluation psychiatrique

Mais les motivations de cet homme, qui enseignait la philosophie à mi-temps pour l'université new-yorkaise de Lehman, restent à éclaircir. Selon le «New York Times», il a été hospitalisé pour une évaluation psychiatrique.

D'après M. Miller, les images des caméras de surveillance ont montré que le suspect avait tourné autour de la cathédrale dans sa camionnette pendant plus d'une heure avant de se garer à proximité du bâtiment. Il a ensuite marché dans les environs avant de revenir prendre les bidons d'essence dans son véhicule.

C'est en entrant dans le bâtiment qu'il a été interpellé par les agents de sécurité, qui ont prévenu la police. Aux policiers qui l'interrogeaient sur ses bidons d'essence, M. Lamparello avait indiqué avoir voulu prendre un raccourci par la cathédrale après être tombé en panne d'essence avec sa voiture. Mais la police, après avoir contrôlé son véhicule, avait constaté qu'il ne manquait pas d'essence et l'avait arrêté.

M. Miller a par ailleurs confirmé jeudi que M. Lamparello avait, avant son interpellation, acheté un billet d'avion pour Rome, dont le départ était prévu jeudi après-midi. Il avait par ailleurs déjà été interpellé lundi dans une cathédrale de Newark, ville du New Jersey toute proche de New York, après avoir refusé de partir après l'heure de fermeture.

En attendant d'en savoir plus, l'archevêque de New York Timothy Dolan s'est félicité jeudi que le dispositif de sécurité devant la cathédrale ait permis l'interpellation rapide du suspect. «Nos gens se sont méfiés, ils l'ont conduit dehors, et ont immédiatement appelé la police, qui l'a appréhendé. Donc le système marche», a déclaré le cardinal, soulignant cependant que cela ne voulait pas dire «qu'il ne pourrait pas être amélioré». (afp/nxp)

Créé: 19.04.2019, 01h36

Articles en relation

Arrêté dans la cathédrale avec de l'essence et du feu

New York Un homme a été interpellé mercredi soir alors qu'il pénétrait dans l'édifice religieux à New York avec des bidons d'essence et des briquets. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.