Les «hommes en noir» injustement ciblés à Jérusalem

IsraëlParadoxalement, des ultraorthodoxes ont été tués alors que ces juifs-là s'interdisent de visiter l'esplanade des Mosquées.

Un homme en noir, illustration.

Un homme en noir, illustration. Image: ATEF SAFADI/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois des sept Israéliens assassinés depuis le début des attaques à l’arme blanche étaient des juifs ultraorthodoxes (appelés en hébreu haredim, c’est-à-dire «craignant Dieu»). Chapeau rond et papillotes torsadées, chemise blanche et long manteau… Ils ne passent pas inaperçus à Jérusalem, ceux qu’on surnomme les «hommes en noir». Ils sont ainsi devenus une cible facile des agresseurs palestiniens qui cherchent à se venger des visiteurs juifs «souillant» par leur présence l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam.

Or, paradoxalement, les haredim ne se rendent jamais sur ce site que les juifs appellent le «Mont du Temple». Les ultraorthodoxes s’interdisent de fouler le sol du lieu le plus sacré de leur religion. Ils redoutent une punition divine allant jusqu’à la mort ou l’excommunication éternelle. Les «hommes en noir» dénoncent donc les «sionistes religieux» qui vont prier sur le Mont, jugeant leurs motivations plus politiques que religieuses. (24 heures)

Créé: 19.10.2015, 18h43

Articles en relation

Des Israéliens attaqués en Cisjordanie

Proche-Orient Des Palestiniens ont agressé des Israéliens qui s'étaient rendus sans autorisation au tombeau de Joseph, un lieu saint du judaïsme incendié vendredi. Plus...

Quatre Palestiniens tués après des aggressions sur des Israëliens

Conflit Quatre Palestiniens dont trois adolescents ont été tués, samedi, après avoir attaqué des Israéliens. Plus...

Juifs et Palestiniens sont plongés dans l’angoisse

Intifada des couteaux Quartiers arabes bouclés, population israélienne affolée… Dans la Ville sainte, le quotidien est devenu un enfer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.