Huawei: May limoge son ministre de la Défense

Réseau 5GAccusé d'avoir fuité sur le choix de l'équipementier chinois pour la 5G en Grande-Bretagne, le ministre Gavin Williamson doit quitter le gouvernement.

Theresa May a demandé à son ministre de la Défense de quitter le gouvernement.

Theresa May a demandé à son ministre de la Défense de quitter le gouvernement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Première ministre Theresa May a limogé son ministre de la Défense, a annoncé Downing Street mercredi. Gavin Williamson est impliqué dans les fuites concernant la décision britannique d'autoriser une participation de l'équipementier chinois Huawei au réseau 5G.

«La Première ministre a ce soir demandé à Gavin Williamson de quitter le gouvernement, après avoir perdu confiance dans sa capacité à assumer les fonctions de ministre de la Défense et de membre de son cabinet», déclare dans un communiqué Downing Street, précisant que la cheffe du gouvernement avait été «informée de (la) conduite» du ministre, à l'issue d'une enquête sur ces fuites.

Gavin Williamson, 42 ans, avait été nommé en novembre 2017 à la Défense, remplaçant à ce poste Michael Fallon, lui-même emporté par un scandale de harcèlement sexuel. M. Williamson est remplacé par la ministre au Développement international, Penny Mordaunt, a également annoncé Downing Street.

Le scandale lié aux fuites dans la presse concernant la décision d'autoriser une participation de l'équipementier chinois Huawei au réseau 5G au Royaume-Uni ébranle depuis plus d'une semaine le gouvernement britannique.

Tout avait commencé la semaine dernière avec l'annonce, dans le quotidien The Telegraph, de la décision prise par Theresa May d'autoriser le groupe chinois à participer de manière limitée au déploiement de la 5G, malgré les avertissements des États-Unis qui soupçonnent le fabricant d'espionnage pour le compte de Pékin.

Devoir de confidentialité

Ce feu vert aurait été donné lors d'une réunion, le même jour, du Conseil de sécurité nationale (National Security Council, NSC), composé de ministres et de hauts responsables de la sécurité, et présidé par Theresa May. Les participants de cette réunion sont tenus à un devoir de confidentialité selon le «Official Secrets Act».

La fuite a conduit le secrétaire du cabinet Mark Sedwill, le plus haut fonctionnaire du Royaume-Uni, à écrire aux personnes présentes à la réunion pour leur demander si elles en étaient ou non responsables, selon le quotidien The Guardian. Il a étendu sa requête à l'ensemble des conseillers des ministres et à tous les fonctionnaires ayant eu accès à l'information.

Le ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, considéré comme l'un des favoris dans la course pour remplacer Theresa May, avait été le premier à nier toute responsabilité, de sa part et de celle de son équipe, dans cette affaire qu'il a qualifiée d'«épouvantable». Il avait rapidement été imité par plusieurs de ses collègues - dont Gavin Williamson lui-même -, et le ministre de l'Intérieur, Sajid Javid, lui aussi considéré comme un successeur potentiel de Mme May. (afp/nxp)

Créé: 01.05.2019, 19h26

L'«urgence climatique» déclarée

Le Parlement britannique est devenu mercredi soir le premier à déclarer l'«urgence écologique et climatique», a annoncé le parti travailliste. La motion du Labour votée par les députés n'est cependant pas contraignante. Le chef du parti, Jeremy Corbyn, a dit espérer que ce vote «déclenchera une vague d'action de la part des parlements et des gouvernements du monde entier».

Articles en relation

Londres prône la prudence face à Huawei

5G Londres appelle à réfléchir avant d'ouvrir les portes de son réseau 5G à Huawei, à cause du degré de contrôle de l'État chinois. Plus...

Des fuites sur Huawei et la 5G sèment la tempête

Royaume-Uni Un scandale lié à des fuites sur la décision d'autoriser la firme chinoise à prendre part au réseau 5G a ébranlé le gouvernement britannique. Plus...

5G: Londres donne son feu vert à Huawei

Royaume-Uni Malgré les controverses et accusations d'espionnage, Londres accepterait que l'équipementier Huawei prenne part au réseau 5G. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...