Huit policiers retenus par les manifestants à Quito

Equateur Des membres des forces de l'ordre sont aux mains des manifestants dans la capitale équatorienne, tandis que le bilan des civils tués s'alourdit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Huit policiers étaient retenus jeudi par des indigènes équatoriens mobilisés à Quito contre la hausse du prix de l'essence décidée par le gouvernement, a constaté l'AFP.

Ces membres des forces de l'ordre, sept hommes et une femme, ont été présentés en public lors d'un rassemblement des manifestants dans le nord de la capitale.

Le bilan s'alourdit

Cinq civils, dont un dirigeant indigène, ont trouvé la mort durant les manifestations qui secouent l'Equateur depuis une semaine contre la hausse du prix de l'essence, ont annoncé jeudi à l'AFP les services du Défenseur du peuple, un organisme d'Etat.

«La première victime est un homme qui a été écrasé dimanche dans la province d'Azuay (sud). Les quatre autres sont décédées à Quito», a précisé une source de cette institution, sans indiquer les circonstances des quatre nouveaux décès. Le précédent bilan faisait état d'un mort.

(afp/nxp)

Créé: 10.10.2019, 18h09

Articles en relation

Le peuple en colère mais l'armée soutient Moreno

Equateur Lenin Moreno a osé toucher aux subventions de l'essence, ce qui a fait bondir son prix jusqu'à 123%. Mais face à la rue qui gronde, le président reçoit le soutien inattendu de l'armée et de la droite. Plus...

Ils défilent par milliers à Quito

Equateur Plusieurs milliersvd'indigènes et de paysans manifestent dans les rues de Quito contre la hausse du prix de l'essence. Plus...

Troubles en Equateur: Quito en état de siège

Amérique latine Des incidents ont éclaté mardi devant le Parlement à Quito et un couvre-feu a été établi autour des lieux de pouvoir avant une manifestation géante mercredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...