Après Hulot: «Nous ne changerons pas de cap»

FranceLe Premier ministre français est revenu mercredi sur la démission de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique, mardi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rien dans la décision de Nicolas Hulot de quitter le gouvernement ne saurait conduire à changer de cap en matière environnementale, a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe mercredi dans le Dauphiné Libéré. Un ministre de la Transition écologique va être nommé.

«Evidemment la transformation écologique est là, elle s'impose à tous. Nous ne changerons pas de cap», déclare Edouard Philippe dans cet entretien accordé en prélude à une visite dans les Hautes-Alpes.

«Le gouvernement va continuer»

Le Premier ministre a annoncé mercredi qu'il ferait «dans les jours qui viennent» à Emmanuel Macron des propositions sur la composition du gouvernement, fragilisé par le départ de Nicolas Hulot, qui en était depuis plus d'un an la figure de proue «verte». Le remaniement ne devrait pas intervenir avant le retour en France, jeudi, d'Emmanuel Macron, actuellement en visite en Finlande et au Danemark.

«Je peux vous confirmer que le gouvernement va continuer à avoir un ministre en charge de la transition écologique, ça ne fait aucun doute», dit Edouard Philippe dans le Dauphiné Libéré. «Rien dans cette décision de Nicolas Hulot ne me conduit à ralentir ou à modifier la politique sur laquelle le gouvernement s'est engagé sous l'autorité du président de la République», ajoute-t-il.

Pas soumis aux lobbys

Le délégué général de la République en marche, Christophe Castaner, a reconnu que ce départ compliquait la rentrée du gouvernement. «Personne n'est irremplaçable», a-t-il déclaré sur France 2. «Mais il y a des qualités qui lui sont propres et la personne, la femme, l'homme, qui viendront dans ces responsabilités auront aussi des qualités propres.»

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a affirmé pour sa part que l'exécutif n'était pas soumis aux lobbys, en réponse à l'une des critiques formulées par le ministre démissionnaire. «Le dialogue, ce n'est pas la soumission aux lobbys», a-t-il dit sur France Inter. «Il faut aussi savoir écouter sinon c'est un exercice solitaire, et donc bien peu efficace, du pouvoir.»

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a rappelé pour sa part que le ministère dirigé par Nicolas Hulot avait bénéficié d'une augmentation de crédits de 850 millions d'euros en 14 mois (970 millions de francs), du jamais vu selon lui «depuis la création du ministère de l'Ecologie» sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981). «Aucun ministère, à l'exception de celui des Armées, n'a connu une telle augmentation», a-t-il dit sur Europe 1. «On ne peut pas dire que Nicolas Hulot a avalé des couleuvres.» (ats/nxp)

Créé: 29.08.2018, 10h28

Articles en relation

Départ de Hulot: épine dans le pied de Macron

France Le ministre de la transition écologique a démissionné, mardi. La rentrée du président s'annonce plus difficile. Plus...

Démission de Hulot: une mauvaise nouvelle

France Le départ surprise du ministre de la transition écologique et solidaire du gouvernement Macron a été mal accueilli par les Français. Plus...

Hulot quitte le gouvernement Macron

France Le ministre de la transition écologique et solidaire a annoncé mardi à la radio qu'il allait quitter ses fonctions. Plus...

Hulot occupait un poste qui ne le faisait pas rêver

France Le ministre de la transition écologique et solidaire a annoncé ce mardi qu'il quittait le gouvernement Macron. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...