Hunter Biden sort de son silence

Etats-UnisLe fils du candidat démocrate, mêlé à l'affaire ukrainienne, va quitter le conseil d'administration d'une entreprise chinoise.

Hunter Biden.

Hunter Biden. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Hunter Biden, dont les activités professionnelles en Ukraine ont mis la campagne présidentielle de son père Joe Biden en porte-à-faux, est sorti de son silence dimanche. Il s'agit de faire baisser la pression sur l'ancien vice-président américain.

Son avocat a annoncé qu'Hunter Biden quitterait le 31 octobre le conseil d'administration d'une entreprise chinoise, BHR (Shanghai) Equity Investment Fund Management Company. Un poste qui lui vaut des attaques continues de la part du président américain Donald Trump.

C'est par le biais d'un communiqué de son avocat, publié dimanche sur le site Medium, que Hunter Biden est sorti du silence après des semaines de critiques virulentes de la part de Donald Trump, qui l'accuse lui et son père de corruption, sans apporter aucune preuve.

«De manière indépendante»

«Quand Hunter a poursuivi ses activités professionnelles, il l'a toujours fait en estimant qu'il agissait de manière appropriée et en toute bonne foi. Il n'avait jamais envisagé le tir de barrage d'accusations dénuées de tout fondement contre lui et son père par le président des Etats-Unis», écrit George Mesires, le conseil de Hunter Biden.

Dans le communiqué, l'avocat poursuit: «Hunter a entrepris ses activités de manière indépendante. Il estimait qu'il n'aurait pas été approprié d'en discuter avec son père et il ne l'a pas fait».

George Mesires détaille longuement les activités du fils de Joe Biden au sein d'une entreprise ukrainienne, Burisma, dont Hunter a rejoint le conseil d'administration en 2014 et dont il a démissionné en avril 2019. Joe Biden avait lancé sa campagne pour la présidentielle américaine ce même mois.

«En dépit d'enquêtes détaillées, à aucun moment aucun service de police étranger ou (américain) n'a conclu que Hunter avait commis des actes répréhensibles durant les 5 ans de son mandat», souligne l'avocat. Il précise d'autre part que Hunter Biden a investi 420'000 dollars au capital de BHR dont, selon le communiqué, il n'a jamais touché aucune rémunération.

Multiplication des attaques

Après la diffusion de ce communiqué dans les médias, Donald Trump est revenu à la charge. «Où est Hunter ? Il a complètement disparu! Et maintenant il semblerait qu'il ait attaqué et trompé encore plus de pays! Les médias sont totalement absents», a tweeté le président des Etats-Unis.

Les attaques de Donald Trump contre les Biden se sont multipliées depuis que le président américain est menacé par une procédure de destitution.

Les démocrates du Congrès ont en effet ouvert une enquête pour constituer un dossier de mise en accusation («impeachment) car ils soupçonnent Donald Trump d'avoir justement voulu faire pression sur son homologue ukrainien pour qu'il cherche des informations compromettantes sur les Biden.

Les engagements de Hunter Biden

Le communiqué détaille aussi les engagements que prend Hunter Biden si son père venait à remporter l'élection présidentielle américaine de novembre 2020. Il s'engage à respecter toutes les règles que pourrait édicter Joe Biden en matière de conflits d'intérêts, »y compris des restrictions sur des investissements à l'étranger«.

»Hunter acceptera de ne servir dans aucun conseil d'administration et de ne pas travailler pour le compte d'entreprises dont le contrôle serait aux mains d'intérêts hors des Etats-Unis." (ats/nxp)

Créé: 13.10.2019, 23h43

Articles en relation

Deux proches de l'avocat de Trump arrêtés

Etats-Unis Deux hommes soupçonnés d’avoir assisté l'avocat de Trump pour enquêter sur Joe Biden ont été arrêtés dans une procédure distincte pour violations des lois de financement des campagnes électorales. Plus...

Trump va au clash, Biden donne de la voix

Destitution Face à un Donald Trump menacé par une procédure d'«impeachment», les démocrates présentent un front uni. Plus...

Primaires démocrates: Warren rattrape Biden

Etats-Unis La candidate progressiste Elizabeth Warren enregistre désormais 26,6% des intentions de vote contre 26,4% pour le centriste Joe Biden. Plus...

Trump appelle la Chine à enquêter sur Biden

Etats-Unis Le président américain, déjà menacé d'«impeachment» dans l'affaire ukrainienne, en remet une couche avec la Chine cette fois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.