Ignazio Cassis s'inquiète d'un risque de guerre

Moyen-OrientLe chef de la diplomatie suisse met en garde contre une escalade au Moyen-Orient après les récentes tensions entre Riyad et Téhéran.

Ignazio Cassis le 17 septembre 2019 à Berne.

Ignazio Cassis le 17 septembre 2019 à Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministre suisse des affaires étrangères Ignazio Cassis s'inquiète d'un risque de guerre au Moyen-Orient après l'attaque contre des sites pétroliers saoudiens, dont est accusé l'Iran. Selon lui, «il suffit de peu pour que quelque chose de dangereux se passe».

La Suisse, qui représente diplomatiquement les Etats-Unis et l'Iran, a entamé une médiation entre Washington et Téhéran, affirme Ignazio Cassis dans un entretien diffusé dimanche par la «NZZ am Sonntag». «Je ne peux pas entrer dans les détails, mais nous sommes actifs sur le plan technique et politique, diplomates, la secrétaire d'Etat [aux affaires étrangères Pascale, ndlr] Baeriswyl et moi-même. Nous offrons nos bons services».

Le PLR tessinois de 58 ans dit être intervenu directement en tant qu'intermédiaire entre les chefs de la diplomatie américaine Mike Pompeo et iranienne Mohammad Javad Zarif, notamment «une fois un samedi à la maison par téléphone». Il ne veut pas prendre position dans «les spéculations sur la paternité des attaques».

Communication

Les frappes menées par des drones et des missiles le 14 septembre contre les installations pétrolières de Khurais, dans l'est de l'Arabie saoudite, et d'Abqaiq, site abritant la plus grande usine au monde de traitement de brut, ont été revendiquées par les rebelles yéménites Houthis. Mais les Etats-Unis et l'Arabie saoudite accusent Téhéran d'en être à l'origine, ce que la République islamique dément.

La Suisse assure la communication entre les Etats-Unis et l'Iran dans le cadre de son mandat de puissance protectrice. Elle représente officiellement les Etats-Unis en Iran, l'Iran en Arabie saoudite et l'Arabie saoudite en Iran. (ats/nxp)

Créé: 22.09.2019, 03h02

Cassis est convaincu que la Suisse siégera au Conseil de sécurité

Le chef de la diplomatie suisse se dit convaincu dans la presse dominicale que la Suisse siégera au Conseil de sécurité de l'ONU d'ici à 2023. «Je soutiens sans réserve la candidature» helvétique, lance le libéral-radical tessinois.

Articles en relation

Les trois priorités de Maurer et Cassis à l'ONU

New York A New York, les conseillers fédéraux Ueli Maurer et Ignazio Cassis auront fort à faire à l'ONU, la semaine prochaine. Plus...

Les Gardiens mettent en garde leurs ennemis

Iran Samedi, le chef des Gardiens de la révolution a fait savoir qu'il ne laisserait pas l'Iran devenir un champ de bataille. Plus...

Washington envoie des renforts en Arabie Saoudite

Attaque de drones Les États-Unis ont également durci les sanctions envers l'Iran, «les plus sévères jamais imposées à un pays». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.