Des implants mammaires Allergan sont rappelés

FranceL'agence française du médicament a annoncé mardi avoir lancé un rappel concernant des prothèses mammaires texturées.

La société doit rappeler certains de ses produits.

La société doit rappeler certains de ses produits. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Agence du médicament a demandé à la société Allergan de procéder au rappel de ses implants mammaires texturés actuellement en stock, ceux-ci ayant perdu le marquage CE qui permet de les vendre en France et en Europe, a-t-elle annoncé mardi soir.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) dit avoir été informée mardi que les implants mammaires à enveloppe texturée de la marque Allergan (Microcell et Biocell) ne disposent plus du marquage CE depuis lundi.

L'organisme français de certification des dispositifs médicaux GMED a décidé de ne pas renouveler le marquage CE de ces implants texturés Allergan dans le cadre de la procédure qui a lieu tous les 5 ans et il a demandé des données complémentaires au fabricant, explique l'ANSM dans un communiqué.

85% du marché

Désormais, ces implants mammaires texturés fabriqués par Allergan et utilisés en chirurgie esthétique et reconstructrice du sein, ne peuvent plus être commercialisés en France et en Europe. L'ANSM a donc demandé à la société Allergan de procéder au rappel des produits en stock auprès de tous les établissements de santé. Allergan est un des acteurs majeurs du marché français sur ces dispositifs médicaux mais il n'est pas le seul fabricant.

Les implants mammaires texturés, qui représentent 85% du marché français (les implants lisses représentant 15%), suscitent des interrogations, des cas d'une forme rare de cancer ayant été recensés chez des femmes qui en portent.

Dans son communiqué, l'ANSM rappelle avoir recommandé le 21 novembre aux professionnels de santé d'utiliser de préférence des implants mammaires à enveloppe lisse, dans l'attente de l'avis d'un comité d'experts sur ces implants texturés.

Audition des patientes

Sur 500'000 femmes porteuses d'implants en France, 53 cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules (LAGC) ont été recensés depuis 2011, concernant essentiellement des implants à enveloppe texturée.

Le comité d'experts, qui se réunira les 7 et 8 février, est chargé d'auditionner des patientes, des professionnels de santé et autres acteurs concernés «pour bénéficier d'un éclairage global sur l'utilisation des implants mammaires», indique l'agence. A l'issue de ces auditions et de l'avis du comité d'experts, l'ANSM prendra une décision sur l'utilisation notamment des implants mammaires à enveloppe texturée.

«A ce stade, l'ANSM n'a pas identifié de risque immédiat pour la santé des femmes porteuses des implants concernés», souligne l'Agence du médicament. Elle rappelle que les femmes porteuses d'implants mammaires doivent bénéficier d'un suivi annuel.

Selon un rapport de la Haute autorité de santé (HAS) datant de 2015, 80% des implantations sont faites pour des raisons esthétiques et 20% après un cancer. Les implants mammaires sont constitués d'une enveloppe de silicone dont la surface peut être lisse ou texturée, et d'un produit de remplissage qui peut être du silicone, du sérum physiologique ou de l'hydrogel.

Les premiers cas de LAGC ont été signalés en 2011, ce qui a motivé la mise en place d'un dispositif de surveillance, selon l'ANSM. Un comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) a été formé en 2015. Les décisions qui seront prises l'an prochain seront l'aboutissement de ce processus. (afp/nxp)

Créé: 18.12.2018, 22h38

Articles en relation

Renforcer le contrôle sur les implants et prothèses

Suisse Les patients suisses devraient avoir l'assurance de pouvoir bénéficier d'un renforcement de leur sécurité et de la qualité des implants, prothèses et autres dispositifs médicaux. Plus...

Prothèses PIP: nouvelle condamnation

Implants mammaires Trois millions d’euros, c’est ce que va devoir payer TÜV le certificateur allemand des prothèses mammaires à 400 patientes suédoises. Plus...

Les implants médicaux au cœur d’un scandale mondial

Implant Files Des implants défectueux et dangereux sont utilisés sur des patients. C’est ce que montrent les «Implant Files», une enquête conjointe de 58 médias du monde entier Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.